ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Surexploitation du sable: l’ONU tire la sonnette d’alarme

Surexploitation du sable: l’ONU tire la sonnette d’alarme

surexploitation du sable

Les Nations unies ont tiré la sonnette d’alarme sur la surexploitation du sable, la deuxième ressource la plus utilisée par l’homme après l’eau. Quelque 50 millions de tonnes sont extraites chaque année pour la construction de bâtiments, de routes, de verre et même de cosmétiques. Parfois, dans la plus grande illégalité. Et au risque de provoquer des bouleversements majeurs dans l’écosystème : inondations et même des sécheresses.

Certes les déserts de sable sont abondants mais tout le sable n’est pas propre à une utilisation industrielle. Portée par les besoins de développement de la Chine, de l’Asie et de l’Afrique son extraction sauvage ravage les côtes et les cours d’eau.

Les Nations unies appellent les gouvernements à améliorer la traçabilité et la durabilité de l’extraction de sable et à abandonner les projets grandioses d’étalement urbain sur la mer.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°174 – Juillet 2019

Top