ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > BTP QUI BOUGE > La STEP de Kénitra satisfait aux exigences environnementales et sanitaires

La STEP de Kénitra satisfait aux exigences environnementales et sanitaires

STEP Kénitra

Le respect des normes environnementales, dans la phase de réalisation, a également été pris en considération dès le début du chantier, à travers la mise en place de bacs de rétention pour les vidanges d’huiles, l’approvisionnement en matériaux de remblais à proximité en vue de réduire les émissions du CO2 par les engins de transport, et la mise en place d’un bassin de rétention des eaux de lavage toupies à béton pour être réutilisée à plusieurs reprises.
SODAP a conseillé l’utilisation de solutions performantes, répondant aux exigences techniques du projet, à savoir l’application du système LANKORESIST. Ce dernier, est un système anticorrosion qui assure la protection intérieure des réservoirs en béton soit en imperméabilisation (sans armature), soit en étanchéité (avec armature).

Ces préconisations sont conformes aux normes environnementales et notamment celles relatives à la sécurité sanitaire. D’ailleurs, Amal Loukehaich, responsable technique de SODAP affirme que « Les produits utilisés tels que la gamme des mortiers PAREXLANKO, et la gamme d’adjuvants CHRYSO, ne contiennent pas de produits cancérigènes, ni reprotoxiques ».

SODAP ne s’est pas contenté de livrer un produit mais un réel accompagnement technique a été assuré pendant toutes les phases du projet : formation des applicateurs etc.

Consciente de l’importance des objectifs qui sont assignés à sa société, Amal Loukehaich conclue « La préservation des ressources hydriques nationales est critique, dans ce sens, SODAP MAROC veut mettre toute son expérience et son savoir-faire au service de la pérennisation des ouvrages de stockage d’eau, ainsi que de la prévention la pollution des nappes phréatiques par le passage d’agents polluants au travers des ouvrages ».

Grâce aux importants projets prévus, le plan d’assainissement liquide de la ville de Kénitra va contribuer à la préservation de la nappe phréatique de l’oued Sebou, deuxième plus grand du Maroc, à stimuler l’activité touristique et économique dans la province, et à améliorer la qualité de vie de la population locale.

La ville occupe une place centrale dans les stratégies et plans du développement du pays. Elle est le chef-lieu d’une région qui s’estime parmi les plus compétitives et attractives, économiquement et démographiquement parlant. Toutefois, l’adoption de projets ciblés destinés à promouvoir le développement local, et à améliorer le cadre de vie de la population, est primordiale, en apportant des réponses durables aux besoins provoqués par l’urbanisation.

Amal LOUKEHAICH
Responsable technique
SODAP MAROC

«  Sodap, à travers sa large gamme de mortiers techniques et d’adjuvants pour béton, a pu répondre à tous les besoins du chantier »

Quel rôle a joué SODAP dans la construction et le développement de ce projet d’envergure ?
Amal Loukehaich : « SODAP a participé à ce projet depuis son démarrage, à travers les étapes d’approbation de la solution par le maître d’ouvrage, la formation des équipes d’application, jusqu’à l’accompagnement durant l’exécution.
Le béton utilisé pour la construction de la station était un béton spécial et a demandé une étude approfondie  réalisée avec nos collaborateurs en France.
Sodap a pu proposer des solutions de haut niveau répondant aux exigences techniques du maître d’ouvrage.

Sodap, à travers sa large gamme de mortiers techniques et d’adjuvants pour béton, a pu répondre à tous les besoins du chantier à travers ses deux marques commerciales PAREXLANKO et CHRYSO ».

Quels sont les arguments pour l’utilisation de ce système utilisé pour assurer la protection intérieure des réservoirs ?
A.L : « Le système LANKORESIST répond à toutes les exigences techniques du projet, il peut assurer l’imperméabilisation, ainsi que l’étanchéité des ouvrages.
En plus d’être conforme à ces exigences techniques  et de bénéficier du marquage CE, le système LANKORESIST est sans produits cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques. Il répond aux normes de sécurité sanitaire et environnementales ».

Aujourd’hui, où en êtes vous dans ce projet ?
A.L : « Concernant notre partie d’intervention, elle touche à sa fin, tout le béton a été  coulé, et le système Lankoresist est appliqué à 70%. Par contre le projet dans sa globalité est aussi en cours d’achèvement et sa livraison est prévue pour fin 2018 ».

Pensez-vous à d’autres développements pour ce produit ?
A.L : « Nous voulons à travers ce produit, et à travers notre gamme de produits d’imperméabilisation et d’étanchéité accompagner
le programme d’investissement national pour l’amélioration de l’approvisionnement en eau.
L’eau est une denrée rare, et nous comptons participer à sa préservation ».

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°165 – Octobre 2018

Top