ICI
ACCUEIL > INTERVIEW > Interview avec Soufiane Smaili, Directeur général ROBOBAT Maroc

Interview avec Soufiane Smaili, Directeur général ROBOBAT Maroc

Soufiane Smaili

Soufiane Smaili : « Avec la technologie d’aujourd’hui, il est possible de rassembler, de synthétiser et de partager d’immenses quantités de données sur n’importe quel projet »

Pourriez-vous nous parler des Eurocodes, ainsi que de leurs objectifs ?
Soufiane Smaili : « Les Eurocodes sont un ensemble de normes européennes qui ont pour but d’uniformiser les différents règlements de calcul de structure pour les bâtiments et les ouvrages de génie civil. Ils visent à harmoniser les techniques de construction en Europe, et à faciliter le libre accès des entreprises (travaux publics, bureaux d’études…) aux marchés des autres États membres.

Le but initial de cette volonté d’uniformiser les normes est de limiter les disparités qui existent dans les différentes réglementations nationales, qui entravent la libre circulation d’ingénierie et d’architecture au sein de la communauté européenne.

Cependant, les documents de base sont complétés par les DAN (documents d’applications nationales) dont la portée est limitée à la définition de paramètres qui sont forcément d’ordre national (comme par exemple les régions de neige ou de vent).
Les Eurocodes fournissent une série de méthodes et de règles techniques communes pour calculer la résistance mécanique des éléments ayant une fonction structurelle dans un ouvrage de construction. Ils concernent les aspects techniques du calcul structural et du calcul au feu.
Ils définissent des exigences fondamentales pour atteindre des niveaux de performance appropriés en matière de fiabilité des constructions dont les 4 composantes sont :
• la SÉCURITÉ STRUCTURALE pour les personnes…
• l’APTITUDE AU SERVICE, fonctionnement, confort…
• la ROBUSTESSE, en cas de situations accidentelles,
• la DURABILITÉ, compte tenu des conditions environnementales auxquelles sont soumis les ouvrages pendant leur durée de service. »

Le Maroc est-il prêt pour les Eurocodes ?
S.S : « Aujourd’hui, l’adoption des EUROCODES en EUROPE est obligatoire. Par contre, au Maroc, nous avons encore le choix, mais pas pour longtemps, vue la mutation que subit le secteur de la construction dans le monde à travers le BIM.

Quels seront les avantages si on applique cette nouvelle norme au Maroc ? Ne faut-il pas au moins utiliser les EC2 & EC3, après l’abandon du BAEL & CM66 en France ? N’est-il pas plus simple de rester sur les anciennes normes françaises (norme déjà maitrisée par beaucoup d’ingénieurs marocains) ?
S.S : Ainsi, ce ne sont pas les Eurocodes au sens européen du terme qui s’appliquent dans les différents États membres de l’Union européenne, mais desnormes nationales transposant les Eurocodes. En France, ces normes nationales, diffusées par l’AFNOR, sont identifiées par l’appellation NF EN. Elles sont, pour la plupart, dotées d’une annexe nationale, identifiée par les lettres NA suivant la même appellation.
Avant de se convertir à ces nouvelles normes, il faut tenir compte de plusieurs éléments. Tout d’abord, les Eurocodes ont été adoptés en Europe dans le but de développer le marché unique européen pour les produits et les services d’ingénierie et pour la suppression des obstacles dus à des pratiques nationales codifiées différentes. Les EUROCODES constituent un choix politique et économique. Comme l’avait dit mon professeur Armond Perchat en 1995, « Après 25 ans de discussions, il n’est plus temps de se demander si l’usage des Eurocodes va conduire à des économies ou à des dépenses supplémentaires par rapport aux textes antérieurs. Il faut appliquer le document tel qu’il est et tel qu’il va être enseigné à la génération à venir ». De plus, nous ne pouvons pas du jour au lendemain nous convertir à un autre système. En France, il a fallu 20 ans pour préparer les acteurs à l’utilisation des nouvelles normes.
Il est temps de choisir entre un corps normatif ou un autre, car il ne suffit donc plus de demander simplement le « respect des normes en vigueur. »

Si nous maintenons les anciennes normes, quels outils numériques pourrions- nous utiliser dans le futur proche ?
S.S : « Les EUROCODES sont moins directifs que les règlements antérieurs, ils laissent au concepteur et au calculateur plus de liberté dans le choix des méthodes et un plus haut niveau de responsabilité. Le concepteur doit choisir ses méthodes de calcul en fonction de la complexité du problème à traiter.
Les EUROCODES sont des normes modernes.
Maintenir les anciennes normes, cela peut engendrer dans le futur proche des difficultés d’intégration dans les nouveaux progiciels. Puisqu’aujourd’hui aucun éditeur ne continuera à développer ou intégrer ces normes.
Le monde de la construction vit une transition numérique sans précédent avec l’intégration du processus BIM (Building Information Modeling). La technologie BIM permet de créer numériquement des modèles virtuels de bâtiment très précis. Ces modèles facilitent la conception et améliorent l’analyse et le contrôle en comparaison des procédures manuelles. Ce processus BIM ne se limite pas simplement à un modèle 3D, mais c’est plus que cela. Que vous commenciez avec des conditions existantes ou un design conceptuel, un modèle riche en informations est la clé pour réaliser les avantages du BIM.

Avec ce modèle riche en données, vous pouvez : simuler et visualiser les principales caractéristiques physiques et fonctionnelles, coordonner les informations sur les projets et collaborer avec les parties prenantes, construire des processus plus intelligents et plus agiles. Avec la technologie d’aujourd’hui, il est possible de rassembler, de synthétiser et de partager d’immenses quantités de données sur n’importe quel projet. »

Quel est le rôle des structures telles ROBOBAT dans la promotion des nouvelles technologies et outils informatiques du secteur de la construction ?
S.S : « Robobat Maroc en tant qu’intégrateur de solutions BIM et logicielles dans le secteur du BTP a comme rôle principal d’initier les professionnels aux dernières nouveautés et les orienter vers la numérisation en leur assurant des formations qui sont à la fois de qualité et adaptées à leurs besoins. Sans oublier, Robobat était la 1ère société à avoir intégré dans ses solutions la réglementation parasismique marocaine (RPS2000) et son application officielle depuis 2002. »

Comment considérez-vous ce forum dédié exclusivement à l’informatique du bâtiment ?
S.S : « Le MIBAT est le seul évènement digital au Maroc spécialement dédié au secteur de la construction. Il s’avère ainsi être un hub incontournable des professionnels souhaitant être à l’affut des dernières nouveautés et technologies d’un secteur pointu et qui s’innove chaque jour. »

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°163 – Juillet 2018

Top