ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > ENVIRONNEMENT ET CONSTRUCTION DURABLE > Un plafond lumineux inonde un solarium d’un flot de lumière

Un plafond lumineux inonde un solarium d’un flot de lumière

lumière : plafond lumineux

Une nouvelle conception lumière, plafond lumineux, développée sur mesure par la firme montréalaise Lightemotion, se fait remarquer au centre-ville de Montréal. L’équipe de Lightemotion a travaillé avec les gestionnaires du bâtiment du Complexe Desjardins pour insuffler une nouvelle vie au développement d’utilisations mixtes le plus vaste de Montréal, avec ces 4 millions de pieds carrés. Situé dans le Quartier des spectacles devant la mythique Place-des-Arts, récemment rénovée avec des éclairages conçus par Lightemotion, le Complexe des jardins est le dernier édifice de ce quartier à adopter une stratégie d’éclairage innovatrice.

La conception
L’idée initiale consistait à installer un plafond en panneaux de cloisons sèches souples. Mais lors de l’étude des possibilités d’éclairage de la pièce – avec des solutions typiques telles que des luminaires encastrés ou l’éclairage en corniche – le concept a pris une tout autre direction. En optant pour une fabrication en acrylique translucide et en dissimulant les appareils d’éclairage au-dessus, le plafond entier devint le seul et unique élément d’éclairage de la pièce. Le choix s’est orienté vers un acrylique au fini mat velouté, éliminant ainsi les reflets et les effets miroir.

L’atmosphère l’emport e sur l’objet
 Étonnamment, malgré sa taille volumineuse et sa géométrie ondulée, cette forme sculpturale ne devient pas un grossier point central. En s’étendant dans tout le solarium et dépassant même les limites de celui-ci, le plafond passe au-delà du champ de vision, quel que soit l’angle d’observation, et devient ainsi un élément d’ambiance plutôt qu’un objet. Les surfaces courbées se croisent et se confondent, créant ainsi une composition asymétrique sans structure hiérarchique, qui reste toutefois harmonieuse. L’inexistence d’un point focal principal permet au client de se détendre dans la pièce sans être dérangé par la présence fluide qui flotte au-dessus de lui. À la tombée de la nuit, le caractère physique de la sculpture se dissout progressivement, au fur et à mesure que la forme du plafond se dématérialise en lumière.

Créer un éclairage uniforme
Le plafond sculptural étant à certains endroits seulement à huit pouces de la face inférieure du toit, l’installation d’un éclairage périmétrique ou diffus aurait créé des points de chaleur et des zones à faible lumière. Par conséquent, il fallait un système d’éclairage large et uniforme pour éviter ces défauts. Le choix s’est porté sur des rubans lumineux à DEL basse tension, en raison de leur longue durée de vie, de l’espacement des diodes et leur capacité à couvrir de grandes surfaces à moindre coût.

Les températures de couleur sont en alternance entre 3 100 K et 4 000 K afin de mixer un spectre lumineux plus complet et de créer une lumière plus pure et plus blanche. Bien que le projet ait été exempt des codes de l’énergie, une consommation d’énergie réduite produit un éclairage confortable tout en permettant aux clients de régler la luminosité pour l’adapter aux soirées claires et fraîches d’été ou aux soirées douillettes et chaleureuses d’hiver.

Éviter les ombres en diffusant la lumière
Plutôt que d’utiliser un coffrage épais et opaque comme support pour l’acrylique, un système de panneaux en L a été conçu selon la méthode « tab-and-slot ». Chaque élément est suspendu par deux fils de suspension fins et s’emboîte dans l’élément du dessous. Malgré cela, si les éclairages DEL avaient été montés à même la toiture et dirigés vers le bas, les fils de suspensions auraient produit des milliers d’ombres sur l’acrylique translucide.

Par conséquent, au lieu de cela, les éclairages DEL sont dirigés vers le haut, en flottement entre la toiture et le plafond sculptural, sur des feuilles d’acrylique transparentes. Ceci convertit efficacement la partie inférieure de la toiture en une immense boîte lumineuse qui propage des rayons directs à partir de sa peinture mate et blanche. Les ombres projetées sont ainsi éliminées et une luminosité diffuse et indirecte rayonne dans la pièce.

Les démarches de fabrication
 Des panneaux de contreplaqué prépercés ont été peints et munis de plus de 1 200 boulons à oeillet. Le contreplaqué a ensuite été fixé à la face inférieure des chevrons de la toiture et 5 000 pieds de fils de suspension y ont été attachés. 128 panneaux acryliques transparents pendent en dessous et portent plus de 29 000 dispositifs d’éclairage DEL qui sont connectés par 7 000 pieds de fils électriques. À l’aide de tables de cintrage sur mesure, 397 pièces translucides à formes uniques, découpées par machine-outil à commande numérique « CNC », ont été thermoformées à des angles uniques.

Architecte : Flynn Architecture & Design
Auteur & Copyright : V2COM

Paru dans A+E Architecture et Environnement au Maroc N° 12 – Décembre 2018

Top