ICI
ACCUEIL > BREVES > INTERNATIONALES > Le robot maçon : lorsque la technologie s’invite dans la maçonnerie

Le robot maçon : lorsque la technologie s’invite dans la maçonnerie

robot maçon

L’entreprise australienne Fastbrick a mis en place une invention pour le moins pratique permettant d’optimiser le temps de pose des briques. Le robot Hadrian X, pourrait en effet placer en moyenne 1000 briques par heure et permettre un gain de temps non négligeable sur les chantiers.

Cette invention consiste en un bras de 30m de long monté sur camion, capable de fonctionner pendant 24 heures sans interruption. Ce qui dans l’année pourrait se solder à une production de 100 à 300 maisons. A ce rythme-là, autant dire que les progrès de la technologie n’épargnent aucune profession, puisque ce robot ne nécessite aucune intervention ou supervision humaine. Grâce à son système laser il sait où va chaque brique, et se contente de les placer les unes à la suite des autres en les enduisant de glue ou de mortier-colle.

Il faut compter pas moins de deux millions de dollars pour pouvoir s’offrir ce petit bijou de technologie qualifié d’investissement fructueux par l’entreprise Fastbrick. Alors que certains y voient la baisse des emplois pour les maçons humains, l’entreprise avance l’argument selon lequel il ne s’agirait surtout que « d’une réduction et un abandon des pratiques laborieuses et peu sécurisées ». Les maçons deviendraient alors uniquement des opérateurs de machines, ce qui permettrait une carrière physiquement pérenne et moins exposée aux risques d’accidents.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°161 – Mai 2018

Top