ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Quels risques sanitaires et responsabilités dans la qualité de l’eau ?

Quels risques sanitaires et responsabilités dans la qualité de l’eau ?

risques sanitaires

Lors de cette rencontre, les organismes spécialisés dans les processus de surveillance des réseaux intérieurs ont mis en évidence la nécessité d’identifier les risques sanitaires associés aux Réseaux d’Eau Intérieurs, comme par exemple les Légionelles, de prévenir, de gérer et de traiter la contamination des réseaux d’eau conformément à la règlementation en identifiant les principaux points à risques.

Il a aussi été question d’identifier les responsabilités juridiques des divers acteurs (installateurs, hôteliers, propriétaires d’hôpitaux, de Spas…).
De fait, les participants à cette conférence ont eu l’occasion de connaître les cas et les types de pathologies, les conditions de leur apparition et les facteurs favorables à leur prolifération.

Par ailleurs, cette conférence a aussi été l’occasion d’aborder et de mettre en lumière les autres dimensions relatives à cette question importante :

• -Le cadre règlementaire et normatif des Réseaux d’Eau Intérieurs : les principales exigences, l’intérêt et les limites des valeurs seuils de contamination, l’interprétation des résultats, les circulaires Légionelles, les règles anti-pollution.

• -Les responsabilités juridiques liées à la légionellose, à la sécurité sanitaire, aux légionelles et aux infections nosocomiales.

• -La pathologie des réseaux : les dépôts incrustants et non incrustants, la dégradation et la corrosion, le biofilm.

• -Les facteurs de risque de prolifération et les moyens de lutte : les domaines d’action, l’eau dans les canalisations.

• -La surveillance et les méthodes d’analyses : les procédés et les produits chimiques autorisés, la désinfection par l’effet « Température », le plan de surveillance, l’analyse des légionelles : prélèvements et interprétation des résultats.

• -Les désinfections préventives et curatives.

La deuxième partie de cette conférence a été consacrée à un atelier/formation animé par Nicoll Maroc, Girpi, Antagua, et le CSTB. Réservé aux ingénieurs et techniciens, cet atelier s’est notamment focalisé sur le dimensionnement des réseaux : note de calcul, pertes de charge, coefficient de simultanéité, vitesse de fluide, équilibrage, débit, essais lors de la réception, architecture des réseaux, température de fluides, pression résiduelle, matériaux, clapet/disconnecteur, filtration etc.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°157 – Janvier 2018

Laisser un commentaire

Top