ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Planification et systèmes d’information-ERP : impact sur la performance des entreprises du BTP au Maroc

Planification et systèmes d’information-ERP : impact sur la performance des entreprises du BTP au Maroc

des entreprises du BTP au Maroc

FREINS RENCONTRES
Lors de la mise en place de notre démarche de Pilotage des chantiers, nous avons rencontrés deux freins majeurs

• Une réelle résistance au changement de la part des chefs de chantiers. Les chefs de chantiers qui avaient un pouvoir sur l’ensemble du chantier y compris la fonction achat, et n’avaient aucune obligation d’informer le siège sur leur gestion, se sont opposés fortement à notre plan d’action. Ceci se justifie par la volonté du chef de chantier à maintenir son pouvoir et à masquer les défaillances de sa gestion. Aussi, l’ancien mode de gestion permettait au chef de chantier de détourner tout ce qu’il souhaitait sans qu’on ne puisse détecter ces détournements au siège.

• Une difficulté à relever l’avancement de travaux par les pointeurs. Les pointeurs se sont opposé également au début à une saisie journalière des données du chantier. Pour certains, leur résistance s’expliquait par une forte connivence avec le chef de chantier. Pour d’autres, ils ont eu de réels problèmes à obtenir l’information sur les travaux réalisés et les matières consommées, auprès des chefs d’équipes. Le niveau de formation et la maîtrise des outils informatique a posé également un réel souci aux pointeurs. Mais, une formation accélérée et un accompagnement sur chantier a permis de débloquer ce frein.

Conclusion et constats de l’auteur
Notre présent article décrit une approche de Pilotage et de Contrôle, destinée aux entreprises du secteur de BTP. Cette approche s’intéresse à l’élaboration des besoins en matières et en ressources pour le chantier. Puis, la planification optimale des chantiers, à travers l’utilisation de la gestion des projets, et l’affectation rationnelle des ressources (matières, engins, ressources humaines, etc.) aux chantiers.

L’utilisation des Systèmes d’Information Mobiles et l’Accès Distant à un ERP adapté à la Gestion des Chantiers ont permis de faciliter la collecte et le traitement d’une importante masse de données provenant des chantiers, pour mettre en place un contrôle opérationnel, fondé sur une série d’indicateurs de performance.

Des audits sur site ont permis de s’assurer de la véracité des informations collectées et communiquées par les pointeurs.

Des résultats majeurs ont été obtenus dont les plus significatifs sont :

(i) Planification : Elaboration des standards pour la Planification du Délai, la Planification des Besoins en Matières et en Ressources, (ii) Rationalisation des Dépenses et Coûts : Elimination des gaspillages en effectif, Réduction significative de la consommation en gasoil, Maîtrise des stocks et
Optimisation des achats, Maîtrise des transferts inter-chantiers, Maîtrise de la caisse, etc.

La limite majeure de notre travail est son application à différents chantiers d’une même entreprise. La perspective est d’appliquer notre approche à plusieurs entreprises ayant des tailles différentes. Ceci permettra d’ajuster l’approche de pilotage et de la rendre plus robuste.

Quelques références
Bouquin, H. (2004), Le contrôle de gestion, Edition Presses Universitaires de France, Collection Gestion, 6ème édition, Paris, 508 p.
Cova, B et Salle, R. (2003), Le marketing d’affaires, Edition Librairie Eyrolles, France.

De Rosnay, J. (1979), The Macroscope, Editions Harper & Row.
Desq, S., Fallery, B., Reix, R. et Rodhain, F. (2016). «25 ans de recherche en Systèmes d’Information», Systèmes d’information & management, 21(2), pp 115-141.
Giard, V. et Lagroue, P. (2001). «Contrôle des systèmes productifs travaillant à la commande et soumis à de forts aléas», Comptabilité – Contrôle – Audit, 7(2), pp 147-163.
Khalfaoui, A. (2014), Le secteur du BTP au Maroc : Analyse des difficultés, Dossiers de Recherches en Economie et Gestion, n° 3.

Le Moigne, J-L. (1990), La modélisation des systèmes complexes, Droit et Société, 236 p.
Michel Pendaries, M. (2011), «Le pilotage par la valeur de la performance des organisations : cas des entreprises industrielles gérées
par affaire», Thèse Doctorat, Université Aix–Marseille II.
Sauvage, T. (2002), «Le pilotage proactif des processus logistiques : Entre planification et réactivité ?», La Revue des Sciences de Gestion :
Direction et Gestion; Epinay-sur-Orge, 37 (195), pp 81-90.
Thiétart, R-A (2007), Méthodes de recherche en management, Manuel et applications, Edition Dunod, Collection Gestion Sup, 585 p.
Autissier, D., Johnson, K. et Metais-Wiersch, E (2018), «Du changement à la transformation», Question(s) de management, 2 (21), pp 45-54 Kotter J. (1996), Leading Change, Harvard Business School Press.
Kanter R.M., Stein B.A., Jick T.D. (1992), The challenge of organizational Change: How companies experience it and guide it, Free Press New York.
Lotfi, M et Faraj, A (2018), « Le Pilotage de la performance par les ERP : Quelle démarche stratégique?», Journal of the Geopolitics and Geostrategic Intelligence, 1 (1), pp. 20-35.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°170 – Mars 2019

Top