ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Planification et systèmes d’information-ERP : impact sur la performance des entreprises du BTP au Maroc

Planification et systèmes d’information-ERP : impact sur la performance des entreprises du BTP au Maroc

des entreprises du BTP au Maroc

Dans un autre article, nous avons exposé l’importance du secteur de BTP pour l’économie marocaine. Puis, nous avons décrit les défaillances majeures des entreprises de ce secteur. Nous avons également proposé un plan des actions à mener par les décideurs, en vue d’améliorer la performance des entreprises du BTP.

Le présent article complète notre première publication et s’intéresse à l’apport de la « Planification par Projet et des Systèmes d’Information », pour un meilleur pilotage et contrôle des divers chantiers menés par les entreprises du secteur du BTP. Notre article découle d’une intervention-action (Thiétart et al., 2007) menée auprès d’une importante entreprise spécialisée dans la réalisation de travaux d’assainissement.

Durant plus de 6 mois, nous avons mis en place une nouvelle approche de pilotage fondée sur le management par projet et sur un ERP adapté à la gestion des chantiers, ce qui a représenté pour l’entreprise, une réelle transformation organisationnelle et une innovation de gestion (Autissier et al., 2018). Durant notre intervention, nous avons pris en considération le risque engendré par les changements (Kanter et al. 1992; Kotter, 1996) induits par l’introduction des systèmes d’information. Durant toute la période d’accompagnement de l’entreprise, nous avons mesuré à chaque étape de notre intervention à la fois, l’apport en termes de performance et gains obtenus et les freins et blocages rencontrés.

Notre article présente un intérêt managérial majeur. D’une part, il prouve par le cas, comment la gestion des projets et les systèmes d’information peuvent-ils induire une meilleure performance pour l’entreprise. D’autre part, il aidera les décideurs à mieux gérer leurs projets de réorganisation, évitant ainsi les risques d’échec.

L’article se structure comme suit : Dans un premier temps, nous décrivons la structure organisationnelle sur laquelle s’appuie notre approche de pilotage. Dans un deuxième temps, nous présentons l’approche de pilotage et de planification. Puis, dans la troisième partie, nous décrivons les informations de contrôle de la performance des chantiers. Enfin, nous finalisons l’article par une conclusion qui résume les résultats majeurs atteints par l’entreprise, à la suite de l’utilisation de notre approche de pilotage. Enfin, nous rappelons les limites de notre travail et ses perspectives.

Structure organisationnelle de pilotage proposée
Quelques spécifités  des entreprises du sectuer de BTP.
L’organisation des entreprises du secteur de BTP présente différentes spécificités qui influencent leur pilotage et leur contrôle. Nous les rappelons comme suit :

Spécificité 1. Les entreprises du secteur BTP se structurent toutes par affaire ou par projet sur mesure (Cova et Salle, 2003; Pendaries, 2011) pour répondre à un besoin spécifique à un client ou donneur d’ordre. Les projets gérés par l’entreprise sont généralement situés dans diverses régions et sont étalés sur un espace géographique important.

Spécificité 2. Le siège de l’entreprise où se déroule la gestion et le contrôle des différents projets, est généralement très distant des lieux de déroulement des travaux et de réception des matières, ce qui rend le contrôle des stocks, des équipes et des travaux, plus complexe.

Spécificité 3. Les montants des achats par chantier représentent un ratio de plus de 70% par rapport au chiffre d’affaire du chantier. D’où, l’intérêt d’un contrôle quotidien des livraisons et des consommations des matières en lien avec les travaux réalisés.

Spécificité 4. Malgré des salaires des différentes ressources du chantier, relativement acceptables, toute mauvaise préparation du chantier peut amener le responsable du chantier à recruter un sur-effectif, pénalisant ainsi la rentabilité du chantier.

Les principales fonctions de gestion au sein du siège
L’entreprise de BTP dispose d’une structure administrative chargée de planifier et de contrôler la performance des différents chantiers. Cette structure se compose en général des fonctions suivantes (cette structure n’est pas exhaustive et dépend de la taille de l’entreprise): (i) Fonction de Production et Etudes : Cette fonction est chargée de structurer les équipes des différents chantiers et de gérer les différents chantiers en relation avec les chefs de chantiers et les conducteurs de travaux, (ii) Fonction Achat : Cette fonction est chargée de la négociation des prix avec les fournisseurs, de l’acquisition des matières selon les besoins des chantiers et des stocks disponibles, etc., (iii) Fonction Parc Engins: Cette fonction gère l’affection des engins aux chantiers, le maintien des engins en bon fonctionnement à travers les entretiens périodiques et les réparations. Elle gère également les achats et stocks des pièces de rechange (iv) Fonction Ressources Humaines : Cette fonction gère les effectifs des différents chantiers et de leur paie, (v) Fonction Financière-Comptabilité : Cette fonction se charge des différentes cautions bancaires, de la gestion budgétaire et caisses, des paiements des fournisseurs et de leurs soldes et de la gestion des décomptes suite aux attachements.

Top