ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Paysagisme : 5ème Symposium SAPE sous le signe de l’apprentissage

Paysagisme : 5ème Symposium SAPE sous le signe de l’apprentissage

Symposium Africain du Paysagisme

Pari réussi pour le 5ème Symposium Africain du Paysagisme et de l’Environnement (SAPE). Organisé par la Fédération Internationale des Architectes paysagistes (IFLA Africa) et l’Association des Architectes-Paysagistes du Maroc (AAPM); les 13 et 14 juillet derniers à Rabat. A cette occasion, l’architecte paysagiste sud-africaine Carey Duncan, résidente au Maroc a été élue Présidente d’IFLA Afrique.

Avec pour thème : « Apprendre le Paysage – Paysages d’Apprentissage », cette 5ème édition s’est focalisée sur la formation au métier de paysagiste d’une part, et d’autre part, les enseignements qu’offre le paysage; sur les plans culturel, historique et celui des traditions, des coutumes et des pratiques.

IFLA Afrique (International Federation of Landscape Architects) a choisi le Maroc à travers son association professionnelle membre, l’Association des Architectes-paysagistes du Maroc (AAPM) pour organiser cet événement majeur pour les professionnels de l’architecture du paysage, de l’architecture, de la planification urbaine et de l’environnement. Le SAPE a permis de mettre l’accent sur la façon dont l’environnement peut servir d’outil d’apprentissage du passé et la prise de décision pour l’avenir.

Cette rencontre, placée sous l’égide du ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a lancé un message fort de résilience et d’adaptation à l’urgence écologique.

Mutualiser toutes les forces vives de l’architecture et du paysage Pendant deux jours, la Capitale a vibré au rythme de l’architecture, du paysage, de l’environnement et du développement durable grâce au concours de 18 experts invités venus du monde entier. Le symposium a donné aux architectes-paysagistes du Maroc une occasion unique d’interagir avec d’autres professionnels, en particulier d’autres pays africains.

Le continent fait face à des problématiques et des enjeux relativement similaires en terme d’environnement. Le métier d’architecte-paysagiste touche aux domaines d’activité au cœur des enjeux d’adaptation de l’humain (et du vivant en général). Selon le Président de l’AAPM, Akram El Harraqui : « Aujourd’hui, la complexité croissante des projets de l’aménagement pousse à une approche pluridisciplinaire du secteur ouvrant la voie à des débouchés dont nous avons un besoin pressant sur le continent africain.  Pour relever les défis de croissance économique tout en en préservant les équilibres environnementaux, une coopération sud/sud se doit de se déployer à tous les niveaux notamment celui de l’enseignement de ces pratiques professionnels ».

Lire la suite sur CDM Chantiers du Maroc n°153 – Août/Septembre 2017, disponible aux kiosques

Laisser un commentaire

Top