ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Pathologie d’une sucrerie en terre de l’époque saâdienne

Pathologie d’une sucrerie en terre de l’époque saâdienne

sucrerie en terre

Des recherches importantes sont faites pour l’identification des pathologies et l’étude statique du patrimoine architectural en terre de l’époque saâdienne du XVIe siècle avec le cas de la sucrerie de Chichaoua au Maroc.

La sucrerie de Chichaoua est située à 70Km au sud-ouest de la ville de Marrakech, sur la rive droite de l’oued du même nom. Elle se compose d’un aqueduc bien conservé d’une longueur de 750 m, d’une salle des machines réservées au broyage de la canne et d’une purgerie. Le site défie le temps et les différentes actions de dégradation mais souffre de plusieurs problèmes ; d’abord, il n’est même pas reconnu comme étant un vestige de l’époque saâdienne (XVIe siècle). Il sert actuellement de lieu de pâturage aux animaux et d’importantes parties sont dégradées par les intempéries saisonnières. L’étude du comportement statique de ce patrimoine architectural en terre montre que les faiblesses structurelles observées sur les murs sont conséquentes à l’action de l’érosion due principalement à l’eau. L’effet de cette dernière détermine l’activation du mouvement relatif entre les parties adjacentes du bâtiment, sachant que la maçonnerie recherche de nouvelles configurations d’équilibre et cause des fissures ou séparations dans les murs compacts. Trois cas ont été recensés, il s’agit essentiellement de la perte locale de verticalité, la déformation en arc et la combinaison de ces deux facteurs.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc – n° 135 – Janvier 2016

Lire l’article sur archimedia.ma

Top