ICI
ACCUEIL > EDITORIAL > Le MIBAT 2018 s’impose plus que jamais

Le MIBAT 2018 s’impose plus que jamais

architectes : metier mis à mort

Par le plus grand des hasards du calendrier, deux évènements ayant trait à l’usage de l’informatique et du digital dans le bâtiment ont été organisés le même jour, soit le 9 janvier 2018 à Casablanca. Le matin de ce jour, s’est tenu au siège de Microsoft Maroc, une rencontre intitulée « TRANSFORMATION NUMERIQUE DU BTP ET DIGITALISATION DU PATRIMOINE IMMOBILIER. »

Dans l’après-midi de ce même jour, l’école l’HESTIM, Ecole des Hautes Etudes des Sciences et Techniques de l’Ingénierie et du Management, organisait un évènement sous le thème « BIM – BUILDING INFORMATION MODELING – CONSTRUIRE GRACE A LA MAQUETTE NUMERIQUE. »

Ces deux rencontres prouvent la prise de conscience d’opérateurs de premiers plans dans ce qui va devenir la révolution informatique et digitale du secteur de la construction.

En amont, dès la conception, il est maintenant de notoriété publique chez les professionnels que le BIM va s’imposer comme outil de travail collaboratif indispensable. Certes en Europe aussi, il n’a pas encore pris toute l’envergure qui sera la sienne dans un futur proche et, au Maroc, nous scrutons ce phénomène de loin, avec beaucoup de crédulité, comme un OVNI qui passerait sous nos cieux. Certes, quelques projets, se comptant sur les doigts d’une seule main, ont déjà été réalisés au Maroc avec le BIM. C’est le cas du tramway de Casablanca et celui du projet, toujours en construction, du nouveau théâtre de Rabat conçu par la talentueuse feue Zaha Hadid, qui a bouleversé les codes de la construction à la fin du siècle passé. Son architecte d’opération, Omar Alaoui, m’a confié récemment que ce projet était complètement réalisé avec le BIM, ce qui était une première pour lui. L’HESTIM, cette honorable école qui a pris l’initiative de cette conférence, prend les devants en investissant cette niche, car elle sait qu’il faut préparer dès maintenant les ressources humaines à même de pouvoir relever les challenges, qui s’annoncent pour demain, en matière de gestion des projets de construction.

Ces projets devront intégrer complètement le travail collaboratif des divers intervenants, et aller encore plus loin. Dans ce sens, le partenariat entre le géant mondial Microsoft et la société marocaine Virtual Building Solution, VBS, fait dire à Hicham IRAQI HOUSSAINI, directeur général de Microsoft Maroc : « Nous croyons que cette vision technologique unifiée proposée par Microsoft et VBS révolutionnera le secteur du BTP et constituera une nouvelle référence qui viendra garantir un service efficace, permettant aux professionnels du secteur un gain de temps et d’argent tout en augmentant la qualité des livrables dans tous les secteurs d’intervention de cette innovation. »

C’est dans cet esprit d’échange et d’innovation que se tiendra, pendant deux jours à Casablanca (8 et 9 mai 2018), la 2ème édition du Forum de l’Informatique du Bâtiment, MIBAT, le point de rencontre entre deux mondes : celui de la construction et celui de l’informatique et du digital.

Les professionnels du BTP, avec à leur tête les architectes et les ingénieurs, pourront y acquérir de nouvelles connaissances et mettre à jour leurs outils de travail et y rencontrer leurs futurs partenaires.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°158 – Février 2018

Fouad Akalay

chantiers du maroc magazine 158
chantiers du maroc magazine 158

 

Top