ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > BTP QUI BOUGE > Mibat 2018 ou l’ère de l’informatique 2.0 dans la filière BTP

Mibat 2018 ou l’ère de l’informatique 2.0 dans la filière BTP

Mibat 2018

Casablanca a accueilli de nouveau le MIBAT 2018 : le forum de l’informatique du bâtiment. Après une première édition réussie, le forum est revenu les 8 et 9 Mai à l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca, avec comme objectif principal de créer le rendez-vous BtoB indispensable des professionnels du bâtiment, de l’immobilier et de la construction en quête de nouveautés, d’efficacité, d’innovation et de progrès en matière de logiciels et de matériels.

En effet, la question qui se pose tout d’abord est la suivante : qu’est-ce que le marché de l’informatique du bâtiment ?
L’informatique est devenue, aujourd’hui, un outil indispensable à tous les métiers : de l’architecte au notaire en passant par l’agent immobilier et le menuisier, plus personne ne peut se passer de l’outil informatique. Les mondes du bâtiment, de l’immobilier et de la construction sont en effervescence. Ils connaissent un développement sans précédent. L’informatique va permettre aux professionnels de ces secteurs de produire mieux et plus vite.

Le combat contre le piratage, s’il est loin d’être gagné, demande aux professionnels une présence et un accompagnement permanents : renseigner, informer, soutenir, aider et former les utilisateurs est le meilleur moyen de renforcer la crédibilité du secteur organisé.

Le MIBAT 2018, MARCHÉ DE L’INFORMATIQUE DU BATIMENT, a donné l’occasion à tous de réussir le pari de la modernisation du secteur BTP. Il a mis en relation les acteurs de l’informatique professionnelle (éditeurs de logiciels et fabricants de matériels), avec le monde des utilisateurs, tous professionnels du BTP.

Ainsi, cette rencontre a permis aux sociétés exposantes d’optimiser leurs coûts de prospection. L’utilisateur final vient chercher au MIBAT 2018 les solutions idoines à ses besoins précis.

Reste toutefois à définir pourquoi la mise à niveau informatique et digitale dans l’exercice et la pratique des métiers du BTP est-elle nécessaire ?
Les interventions proposées lors de ce forum ont eu pour objectif principal de débattre autour des problématiques actuelles du secteur et comment la digitalisation s’impose à tous les professionnels du BTP comme une révolution inéluctable, porteuse de véritables opportunités tant en matière de débouchés que de collaboration ou d’évolution de leurs méthodes de travail et de gestion. A cette occasion, Rachid HAOUCHE, Vice-président du conseil national des architectes a éclairé l’assistance sur le sujet crucial : « comment l’ordre prépare la digitalisation du métier d’architecte pour un meilleur contrôle de la chaîne de valeur de l’acte de construire et une lutte efficace contre les signataires ? ».

En outre, fort de son expertise dans le domaine de la digitalisation et de son approche globale du bâtiment, Jean-Christophe VANDERHAEGEN, directeur général de la Confédération de la Construction à Bruxelles, a traité la problématique de transformation digitale, gage de réussite indispensable des entreprises opérantes dans le secteur du BTP.

L’ensemble des fédérations professionnelles étaient représentées au MIBAT : FMCI, APEBI, CNOA et FNPI.

Au cœur de cette digitalisation, le BIM (Building Information Modeling), révolutionne toutes les filières du bâtiment et permet aux acteurs de gagner en efficacité et de faire progresser la qualité et la durabilité des ouvrages. Moulay Ali EL GAMOUN, responsable département BIM & BUILDINGS chez ATOMAS Ingénierie a animé quant à lui une conférence sur comment la maquette BIM permet-elle d’apporter une facilité de collaboration et d’adaptation aux solutions innovantes conduisant ainsi à des économies d’énergie substantielles dans un projet (exemple du Data Center de Ben Guérir de l’OCP).

D’autres sujet non moins importants ont été discutés avec des échanges soutenus comme celui des Eurocodes. Soufiane Smaili, ingénieur et directeur général de ROBOBAT, leader au Maroc dans les logiciels du BTP, a bien expliqué à l’assistante, le flou magistral qui existe quant à l’application d’un référentiel de calcul unique des structures en béton armé puisque le BAEL Français, encore utilisé à ce jour par les bureaux d’études marocains a déjà fait long feu dans sa patrie d’origine. Pour cela, il faut que le législateur légifère et de ce côté « circulez, il n’y a rien à voir » !

Fouad Temsamani

Le BIM, la star du MIBAT

La star des ces deux journées de Mibat a été sans conteste le BIM ou Building Information Modeling, cette méthode de travail qui consiste à modéliser un bâtiment de A à Z et révolutionne la façon dont les bâtiments, les infrastructures et les réseaux techniques sont planifiés, conçus, créés et gérés. Le BIM  permet de rendre les informations plus compréhensibles et de fournir une valeur ajoutée à chaque étape du processus.
La technologie BIM est un processus qui implique la création et l’utilisation d’un modèle 3D intelligent pour prendre de meilleures décisions concernant un projet et les communiquer. Elle permet aux équipes de concevoir, visualiser, simuler et collaborer plus facilement tout au long du cycle de vie du projet. La technologie BIM permet d’atteindre plus facilement les objectifs d’un projet et de l’entreprise.

Saloua Karkri Belkeziz
Présidente de l’Apebi

Mon histoire avec l’APEBI et les NTIC a démarré il y a près de 30 ans , alors que je me lançais dans l’entrepreunariat. J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt l’évolution de l’Association , jusqu’à ce qu’elle devienne ces dernières années une Fédération couvrant l’ensemble des métiers. J’ai accédé à sa présidence en 2015 , et avec le concours des membres de notre Bureau, et un accompagnement de la profession sur des dossiers et projets capitaux pour notre secteur, nous avons donné plus de visibilité à l’APEBI ; Elle est devenue l’interlocuteur privilégié des autorités de tutelle, se positionne au centre de l’Ecosystème NTIC et contribue à la dynamique continentale de coopération sud-sud. J’en suis vraiment fière et tiens à remercier tous ceux qui ont contribué à cette évolution.!

Mission
Etre l’interlocuteur privilégié du secteur IT Marocain auprès des pouvoirs publics et de ses partenaires.
Promouvoir les intérêts professionnels collectifs de ses membres.
Permettre la mise en place des écosystèmes performants.
Mettre nos membres au cœur de nos préoccupations.
Accompagner le développement du secteur et des opérateurs.

Vision
Un Maroc de la Société Numérique, compétitif et présent sur l’échiquier numérique mondial.
Replacer l’APEBI au cœur de l’Ecosystème de l’Economie Numérique.
Positionner l’APEBI, grâce à une approche orientée business, sur l’Offshoring à valeur ajoutée, sur l’e-Commerce et augmenter nos capacités à l’export. Favoriser l’innovation.

Axes Stratégiques 2018-2020
Partenariat avec l’Agence de Développement du Digital dans le cadre de la stratégie digitale nationale;
Création d’une cellule de veille digitale;
Implication dans la résolution de la problématique des ressources humaines dans le secteur des IT: de la formation à l’employabilité ;
Opérationnalisation de la structure d’animation de l’Offshoring et régionalisation ;
Accompagnement de l’ambition d’investissement et d’export de nos membres;

Hamza OUAHABI
Directeur général
IT-SELEXION

« Le séminaire a été très intéressant où nous avons eu l’occasion d’apprendre des nouvelles technologies
par rapport au domaine du BTP aujourd’hui »

H.O : Le séminaire MIBAT 2018 a été très intéressant où nous avons eu l’occasion d’apprendre des nouvelles technologies par rapport au domaine du BTP aujourd’hui. Nous avons également pu faire des rencontres intéressantes, ces dernières se sont finalisées par des partenariats.
J’ai été invité par la chambre de commerce Belgo-Luxembourgeoise, comme membre et spécialiste digital.
Nous accompagnons les sociétés dans leur transformation digitale. Nous les aidons à être plus visibles sur internet, via la création d’applications adéquates à leurs besoins. Nous proposons aussi des solutions de gestion d’entreprise (CRM, Facturation, mailing et planning, etc.).

Hajar OUIFAK
Responsable développement
commercial et marketing
INTEGRALTECH

« Nous avons pu développer de nouvelles solutions plus spécifiques tel INTEGRALTECH MARCHE, que nous avons lancé lors de l’événement. »

H.O : « Nous étions honorés de faire partie des exposants lors de l’évènement Forum MIBAT 2018 qui était une bonne occasion de regrouper les opérateurs de l’informatiques, du BTP et de l’architecture.
Les interventions et les sujets traités,  principalement le BIM étaient très intéressants et constructifs.

Nous remercions les organisateurs pour leurs efforts sur place en plus du partage de contacts participants à cet évènement.
En outre, le lancement de notre nouveau logiciel INTEGRALTECH Marché/BTP,  a coïncidé avec l’événement, nous ne pouvions donc pas rater l’opportunité d’être présents à un tel évènement qui réunit les professionnels du secteur du BTP, de l’architecture ainsi que les entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies digitales appliquées au bâtiment.
Nous avions comme ambition de faire connaître la société Integral Progress technology, ainsi que les différentes solutions ERP dont elle dispose.
Notre société a profité de sa présence à ce forum afin de faire découvrir l’étendue de sa solution INTEGRALTECH ERP spécialisée en gestion intégrée de travaux et marchés, qui répondent aux normes des marchés publics marocains.

Cette solution est la 1ère au Maroc destinée à l’industrie du BTP. Notre société a vu le jour en 2016, et nous sommes éditeurs et intégrateur de solutions SI. En plus de notre volonté d’aller dans le sens de l’action de la dématérialisation engagée par le gouvernement, c’est et remarquant l’absence des solutions ERP intégrées en ligne, ce qu’on appelle « des solutions légères », dans les PME et TPE que nous avons eu l’idée de développer cet ERP.
En tant qu’éditeurs, nous avons déployé nos propres ressources en interne et nous sommes aussi intégrateurs, du fait que nous étudions de près le besoin des TPME afin de leur mettre en place la formule la plus adéquate.
Grâce à la solution développée Integraltech ERP Gestion, nous avons accompagné les PME et TPE,  toutes activités confondues, à mettre en place un ERP intégré qui couvre de manière globale et fonctionnelle l’ensemble des processus support et métiers de l’entreprise en une seule plateforme reliée à une seule et unique Base de données.
De fil en aiguille, nous avons pu développer de nouvelles solutions plus spécifiques tel INTEGRALTECH MARCHE, que nous avons lancé lors de l’événement.
Ayant concrétisé notre premier challenge, qui est de développer une solution globale et intégrée de gestion pour toute activité commerciale ou industrielle, nos axes de développement consistent à imaginer des solutions métiers offrant des fonctionnalités spécifiques adaptées à chaque industrie.
Notre offre est un premier pas répondant à cette vision stratégique de développement et sommes en cours de développement de nouvelles solutions qui verront le jour au cours de cette année. Nous restons ambitieux, avec le lancement d’offres adaptées, efficaces mais aussi accessibles en termes des coûts afin d’encourager les TPME à franchir le pas de la dématérialisation.
L’un des challenges qu’on relève c’est l’accompagnement des entreprises marocaines à la modernisation et dématérialisation de l’information, et ce grâce à une solution simple, sécurisée et accessible. Nous mettons nos consultants et expériences à disposition de celles désireuses de s’équiper en solutions efficaces, afin de gérer leurs business ou marchés. »

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°163 – Juillet 2018

 

Top