ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > BTP QUI BOUGE > Dernière ligne droite avant la livraison du viaduc de Sidi Maârouf

Dernière ligne droite avant la livraison du viaduc de Sidi Maârouf

viaduc de Sidi Maârouf

La métropole casablancaise endure ces dernières années des opérations « chirurgicales » assez majeures en terme de chantiers de construction d’équipements, de travaux publics et d’aménagement et de réaménagement de nouveaux accès et connexions routières entre les différentes parties de la ville, le viaduc de Sidi Maârouf en fait partie.

Plusieurs chantiers, parmi ceux engagés en 2014, arriveront bientôt à leurs termes de livraison et d’exploitation. Parmi les plus structurants : la 2ème ligne du tramway, le grand théâtre Cas’Art, le super-collecteur Ouest, le zoo de Aïn Sebaâ, la corniche, les parcs de la Ligue Arabe et de Sidi Abderrahmane, les parkings et les places réaménagées au centre-ville, sans oublier plusieurs voiries et ouvrages d’art.

Parmi ces ouvrages d’art dont la date de mise en service est prévue pour fin 2018, figure celui du pont à haubans de Sidi Maârouf, piloté par l’architecte français Frédéric Zirk, spécialiste en ouvrages d’art, et géré par la société Seprob.

En effet, l’état d’avancement global des travaux de ce projet est de 79%, a déclaré le ministre de l’équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, lors d’une conférence de presse. Cet ouvrage a pour objectif principal d’améliorer les conditions de mobilité urbaine des habitants de la ville, via le réaménagement du carrefour de Sidi Maârouf en un échangeur urbain à trois niveaux, composé d’un pont à haubans et de ses accès, de deux grands giratoires et leurs bretelles, ainsi que de deux branches de trémies unidirectionnelles.

Deuxième du genre au Maroc après celui de Bouregreg, sa conception globale a pour finalité de résorber le niveau de congestion de la circulation induite par un trafic exceptionnel de 17 000 véhicules/h en heures de pointe, de garantir le bon fonctionnement du carrefour avec le passage du tramway, d’assurer une liaison fluide de l’axe Aéroport Mohammed V et les différents centres d’affaire de la zone, dont Technopark, Zénith et Casa Nearshore et d’améliorer le confort de la circulation des piétons.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°164 – Août/Septembre 2018

Top