ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > AFRIQUE > L’ENA de Tétouan se distingue au Solar Décathlon 2019

L’ENA de Tétouan se distingue au Solar Décathlon 2019

Solar Decathlon 2019

L’Ecole Nationale d’Architecture de Tétouan – ENA – va participer au concours international du Solar Decathlon 2019, Africa, Morocco 2019. Le projet développé par des étudiants va concurrencer 19 autres équipes participantes, et concerne dans le cadre la conception et la construction d’une maison modulaire et durable.

La Première édition Africaine de la compétition estudiantine internationale Solar Decathlon, placée sous la tutelle du Ministère Marocain de l’Énergie, des Mines et du Développement Durable et du Département Américain de l’Énergie (DOE), a connu la participation de 20 équipes représentant plus de 40 universités pluridisciplinaires provenant de 20 pays différents, à savoir l’Afrique du Sud, Côte d’Ivoire, Algérie, Égypte, Maroc, Turquie, Allemagne, France, Italie, Etats-Unis, et autres, dans l’objectif de concevoir et construire des habitations durables à haute performance énergétiques et écologiques adaptées au continent africain.

Dans le cadre d’un appel d’offres pour la participation à ce concours, l’Ecole Nationale d’Architecture de Tétouan s’est distinguée par sa candidature de l’équipe SUNIMPLANT, et concurrence actuellement 19 autres équipes participantes.

Cette équipe de l’ENA est née du partenariat entre l’école en tant que leader du projet, et 4 organismes, à savoir l’Institut allemand Fraunhofer, la coopérative marocaine ADRAR NOUH, l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Tétouan, et l’Ecole Nationale de Commerce et Gestion de Tanger. Notons que l’entreprise Saint Gobain-Maroc sponsorise ce projet et veille à sa réussite en offrant son expertise et des matériaux à très faible empreinte écologique.

Le projet présenté par les étudiants de l’ENAT, s’appuie sur le concept de sauvegarde de l’environnement et du patrimoine culturel de la région du Haut Rif Marocain. L’approche se base sur l’adoption des principes de l’architecture traditionnelle tout en y attribuant les concepts de construction bioclimatique, et des technologies écologiques adaptées aux normes actuelles d’efficacité énergétique et de confort.

Etant donné que l’objectif principal est de réaliser un bâtiment modulaire, durable, recyclable et à haute performance énergétique (Bâtiment à énergie positive : Bepos), l’équipe SUNIMPLANT a opté pour l’utilisation des bétons verts d’origine végétale – issus de la tige de chanvre ancestrale – au niveau de l’enveloppe extérieure du bâtiment et également, pour des éléments de design intérieur. Ces bétons sont développés par ADRAR NOUH, une coopérative qui collabore au développement économique et social de la région du Haut Rif Central.

L’une des valeurs ajoutées du projet réside dans la généralisation du concept des bâtiments passifs au Maroc. Cela va contribuer à la réduction de la dépendance énergétique : aucune fluctuation de prix à prévoir, et aucune dépendance d’une entité particulière. Ce détail est particulièrement primordial pour les habitants des régions enclavées qui font constamment face à plusieurs défis, dont notamment l’accès à l’électricité. Les résultats définitifs du concours seront dévoilés à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle plateforme de recherche Green & Smart Building Park en septembre 2019.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°168 – Janvier 2019

Top