ICI
ACCUEIL > EDITORIAL > La ville de demain : une ville vertueuse ?

La ville de demain : une ville vertueuse ?

Rev Tech : les raisons d’un succès attendu

A l’occasion de la semaine Belge au Maroc, et en partenariat avec l’Ambassade de Belgique au Maroc, Archimedia a organisé récemment un séminaire portant sur les smart cities. J’ai eu le plaisir de modérer cette matinée aux sujets aussi intéressants que variés.

Des idées et visions nouvelles ont été présentées à un auditoire attentif composé essentiellement d’architectes venus échanger autour de la ville de demain.

Tout d’abord celle de Hicham Berra, Directeur de la Politique de la Ville au Ministère de l’Habitat et de la Politique de la Ville, pour qui la ville intelligente est celle qui sait utiliser les technologies que ses habitants sont en mesure de maitriser, de se les approprier et de les gérer avec les moyens dont ils disposent. « Nous devons » a-t-il dit « créer des villes intelligentes adaptées à la réalité, et dont l’intelligence nait de leurs véritables besoins. Une ville doit créer ses propres conditions d’innovation par rapport à ses besoins spécifiques. Si demain on réalise une ville nouvelle totalement intelligente en allant chercher ce qui se fait ailleurs et le transposer comme modèle chez nous, ça ne marchera pas ! »

Un discours plein d’humilité exprimé par un haut commis de l’Etat, très apprécié pour son franc-parler loin des poncifs que nous servent habituellement les dirigeants publics. N’étant ni architecte ni ingénieur, il porte sur cette problématique liée à la ville de demain une pensée libre et très humaniste. Dans un Ministère en plein chamboulement, les réflexions d’un homme avisé comme lui ne passeront pas inaperçues tant il est nécessaire de sortir des modèles de réflexion classiques qui ont fait long feu.  Espérons que le souffle nouveau attendu viendra corriger les errements du passé qui ont conduits à ériger, sous nos cieux, des villes fantômes sorties de terre à coup de petits arrangements fonciers loin des véritables attentes des futurs habitants.

Ce qui m’amène à une autre réflexion développée ce jour même, par Alain Denis, directeur général de Yellow Window qui a dit, textuellement : « La technologie ouvre des portes pour créer des bonds en avant en termes de qualité de vie. Mais capter les bénéfices ne se fera qu’en combinaison avec la dimension humaine : récupérer de l’espace et le rendre aux habitants, impliquer les citoyens et citoyennes dans les initiatives et services. La ville intelligente est participative et crée de la valeur pour tous. »

Il y eu ensuite deux présentations extrêmement intéressantes d’expériences nouvelles présentées sous le titre : le milieu rural peut-il inspirer la ville ? L’expérience Belge a montré un système de préfabrication de murs à base de paille et la marocaine un exemple de construction urbaine en terre.

Après avoir écouté attentivement  toutes ces présentations et prenant  la parole à la fin pour en résumer les faits saillants, une locution m’est sortie spontanément pour caractériser cette ville de demain tant recherchée : n’est-elle pas la ville vertueuse que chacun rêve dans son petit coin ?

Jean de La Bruyère, n’avait-il pas dit plus de trois siècles auparavant que  « le présent est pour les riches et l’avenir pour les vertueux ».

A méditer.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°157 – Janvier 2018

Fouad Akalay

Chantiers du Maroc magazine 157
Chantiers du Maroc magazine 157

 

Laisser un commentaire

Top