ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > La fibre optique et le développement économique un binôme consubstantiel

La fibre optique et le développement économique un binôme consubstantiel

la fibre optique au maroc

Trois tables rondes pour faire le tour de la question
Trois tables rondes ont clôturé cette journée : installation optimale de la fibre optique pour répondre aux nouvelles exigences des bâtiments intelligents, comment l’installation de la fibre optique peut-être cost-effective, et le modèle économique d’un bâtiment intelligent.
Ces rencontres, en comités restreints, ont mis en évidence l’économie des coûts en termes d’installation de la fibre optique dans un bâtiment, et ce par rapport à la solution traditionnelle apportée par le cuivre. En d’autre termes, les coûts d’installation de la fibre optique sont les mêmes que pour le cuivre, avec les avantages en plus. Sur ce registre, Noureddine Chikhaoui, directeur commercial de 3G COM, estime que « mettre le cuivre maintenant c’est insulter l’avenir. La fibre donne de la valeur au projet immobilier ».

Une solution durable
Par ailleurs, experts comme participants ont mis en exergue le fait que la fibre optique est une solution économique qui s’inscrit de plein pied dans le développement durable : c’est une solution éco-responsable.

Fibre optique et développement économique vont de pair
Les experts ont mis en lumière l’intime relation entre le déploiement de la fibre optique et le développement économique qui est relatif à l’accès au savoir du plus grand nombre.
Sur ce plan, Yves Gauthier, Directeur général d’Orange Maroc, tranche qu’« il n’y aura pas de développement économique sans développement d’une infrastructure de haut débit numérique ».
De même, Jacques Fiorella – Managing director – OFS Furukawa Electric Morocco, considère que « la fibre doit être pour tous, un droit humain pour mieux accéder à la connaissance, car les pays se développent par la connaissance ».

La rédaction

Fibre optique
Pour les intervenants, tous les nouveaux bâtiments devraient inclure la fibre optique, car :

– La fibre est évolutive,
– La fibre est plus simple,
– Les gens décident de l’endroit où ils vivent en fonction de la qualité du haut-débit,
– La fibre est plus simple,
– La fibre est moins chère,
– La fibre est facile à installer, elle est moins intrusive.

Interview Yves Gauthier
Directeur général, Orange Maroc

Yves Gauthier, Directeur général, Orange Maroc

Où réside, selon vous, l’intérêt de ce symposium dédié à la fibre optique au Maroc ?
Yves Gauthier : L’intérêt de cette 3ème édition, c’est de réunir des gens qui ont tous intérêt à ce que la fibre optique se développe au Maroc.

Tout d’abord le régulateur, les collectivités locales, les opérateurs, les fournisseurs, et les promoteurs immobiliers : tous ceux qui à mon avis ont un grand intérêt à ce que la fibre optique se développe au Maroc.

Quelle est la stratégie de Orange en termes de développement de la fibre optique au Maroc ?
Y. G : D’abord, on va essayer de convaincre le plus de monde possible, car il faut créer un écosystème qui soit favorable au développement de la fibre optique au Maroc, par exemple : obliger les promoteurs qui construisent de nouveaux lotissements à déployer la fibre optique, faciliter l’accès aux infrastructures existantes, c’est-à-dire aux canalisations qui existent dans les villes et faciliter l’accès aux opérateurs à ces canalisations, pour que ces opérateurs puissent déployer la fibre optique à bas prix.

Il est très important de déployer la fibre optique, à bas prix pour la mettre à disposition du plus de monde possible et pour cela il faut aider les opérateurs à la déployer à des coûts très bas. 

Quelle est votre vision en termes d’avenir de la fibre optique au Maroc ?
Y. G : Je vois un grand avenir de la fibre optique au Maroc, je pense qu’il n’y a pas suffisamment de compétition, et que la fibre optique est à développer partout et qu’il y a de la place pour tout le monde pour investir et donc si les conditions sont favorables, il y aura des investissements dans la fibre optique. En d’autres termes, il n’y aura pas de développement économique sans développement d’une infrastructure de haut débit numérique.

Interview Fyassal Soulaymani
Directeur Business Unit Fixe – Orange

Fayssal-Soulaymani

Quel est pour vous l’intérêt de cette 3ème édition du symposium de la fibre optique ?
Fayssal Soulaymani : Pour moi, il y a deux intérêts : premièrement, on est dans la continuité. Le symposium a un objectif, à savoir sensibiliser l’ensemble des acteurs de l’importance de la fibre optique. Il ne s’agit pas d’un travail qui va se faire en une année mais un travail qui s’inscrit dans la durée. Justement, chaque édition rappelle ce constat. Et pour toucher un peu plus les acteurs concernés : promoteurs, architectes, bureaux d’études, etc.

Le deuxième intérêt a été d’annoncer un certain nombre de choses, notamment le guide FTTH pour un bon déploiement FTTH selon les normes des opérateurs annoncer le guichet unique, ce qui constitue une première au Maroc, qui est une interface dédiée aux promoteurs et bureaux d’études, soumettre et avoir du conseil dans leurs projets immobiliers, leurs réseaux télécoms, donc cette édition vient avec son lot de nouveautés, et elle a aussi pour objectif de partager un peu les applications de la fibre optique parce que c’est bien de parler de la technologie mais les applications c’est encore plus concret.

Aujourd’hui, selon vous, quel sera l’apport d’Orange dans la dynamique du développement de la fibre optique au Maroc ?
F.S : Un rôle moteur comme il l’a été dans le mobile. Je pense qu’aujourd’hui, on a l’expertise nécessaire d’un groupe international, la volonté stratégique, le support des actionnaires pour développer le business fibre optique au Maroc. On espère aussi avoir ce rôle  de vulgariser la technologie de la fibre optique parce qu’on respecte les marocains.

Quelles sont vos références en termes de déploiement de la fibre optique au Maroc ?
F.S : Orange Maroc compte à son actif bon nombre de références. On travaille beaucoup avec des promoteurs immobiliers comme CGI, Bouygues Immobilier, Yasmine Signature, l’ODA, Kasr Nouzha, Palmearaie Développement, et bien d’autres encore.

Quelle est votre propre vision de l’avenir de la fibre optique au Maroc ?
F.S : « La fibre optique au Maroc c’est déjà le présent. Elle s’impose car c’est la seule technologie capable d’accompagner les besoins. Il est malheureux de constater que certains promoteurs ou certains opérateurs investissent encore dans le cuivre. Je pense que dans les deux prochaines années, les gens vont adhérer massivement à la fibre optique, ils vont réclamer la fibre et ceux qui ne pourront pas la fournir auront un problème. Je  pense que c’est comme ça que cela va évoluer car ce sont les besoins qui attireront les clients vers la fibre .

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°152 – Juillet 2017

Laisser un commentaire

Top