ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Un jardin aérien pour le bien-être des salariés japonais

Un jardin aérien pour le bien-être des salariés japonais

espace convivial pour les salariés Japonais

Alors que l’espace de travail occupe une place prépondérante au Japon, l’agence de design Nendo décide de revoir son architecture pour améliorer les conditions de travail des salariés Japonais. Découvrez un immeuble de bureau qui respire la sérénité !

Un jardin aérien, faisant office de terrasse, s’est érigé en toiture d’un immeuble de bureau japonais du quartier Kojimachi, dans le centre de Tokyo au Japon. Ce micro poumon urbain, projet de l’agence de design Nendo, dégage une ambiance sereine de l’extérieur et s’étend sur les trois derniers étages de l’immeuble Yokohama Ekimae.

Mais ce n’est pas le seul atout de l’architecture de la Kojimachi Terrace. Bâtiment composé de six balcons parsemés entre le 1er et le 11ème étage, l’agence de design fait ressortir la structure en grille de bois qui recouvre la façade extérieure des bureaux. Ces mini-terasses illuminent l’édifice telle une grille numérique à la nuit tombée, révélant les aménagements intérieurs : palissades de couleur bronze et plantes intérieures variées.

Le design intérieur s’est en effet doté d’un aménagement propice au bien-être des salariés. Pour cela, la luminosité intérieure est redirigée vers le sol et le plafond, pour donner une sensation de profondeur. Les matériaux sont en pierre brute et en acier inoxydable de couleur bronze, le sol et le plafond ont été eux posé à la main pour créer une texture irrégulière rappelant l’intelligence de la nature. Même le mobilier des bureaux comme les bancs, les tapis ou les logos des entreprises réalisés en motifs tissés, forment un tout harmonieux avec cette architecture minimaliste et zen.

Pour favoriser le bien-être des salariés, de larges fenêtres en verre permettent de faire circuler l’air naturel à l’intérieur. Entre deux façades de fenêtres, ces jardins se présentent comme des espaces de quiétude protégés des activités tumultueuses de la ville et de l’entreprise. En effet, ces terasses, dotées de fenêtres et de portes qui se referment, impliquent un usage de quiétude. Elles ont été ainsi pensées pour plusieurs fonctions, pour des réunions, des échanges téléphoniques ou des pauses régénératrices. À l’image de la philosophie japonaise, ces espaces incitent à la retraite le temps d’une pause café.

Cette architecture s’inspire de la vision de l’agence Nendo qui veut redonner aux gens des “small moments” (petits moments). Prônant les bonheurs simples de la vie, l’agence veut faire en sorte que les usagers bénéficiants de leur design prennent pleinement conscience de ces courts moments pour les garder à l’esprit le reste de leur journée. Quoi de plus logique dans un immeuble d’entreprises que d’intégrer des terrasses pour des instants de pause, et ainsi rendre aux salariés ces moments qui se perdent dans le dédale de leurs tâches à accomplir.

Ces aménagements singuliers offrent des poches d’air qui connectent le personnel à l’extérieur, tout en valorisant le pouvoir de la nature et en améliorant donc les conditions de travail. Si ces espaces ont été pensés pour apporter un meilleur cadre de vie au travail en permettant aux employés de s’extirper de leurs bureaux, sont-ils suffisants face au rythme et à la productivité effrénée demandés aux salariés japonais ? Le cadre de vie seul suffit-il à assurer le bien-être des employés, et l’architecture dans son ensemble, celle des citadins ? De plus, dans un monde où les tours de bureaux, images des quartiers d’affaires des grandes villes, restreignent souvent les usages, la question du bien-être au travail se pose. Ces espaces aménagés d’entre-deux sont une solution pour proposer un environnement qui invite un peu plus les usagers à prendre leur temps…

Article publié sur lumieresdelaville.net

Top