ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Interview avec Zouheir Touzani, Sales & Marketing Manager Africa Wehrhahn

Interview avec Zouheir Touzani, Sales & Marketing Manager Africa Wehrhahn

Zouheir Touzani

Zouheir Touzani : « Nous cherchons des investisseurs pour installer une ligne de production du Béton Cellulaire Autoclavé au Maroc. Wehrhahn va assurer le transfert intégral  de son savoir-faire technologique et métier »

Depuis quand date l’installation de Wehrhahn au Maroc ?
Zouheir Touzani : Le premier contact était en 1980 avec Maroc Tuyaux (Groupe Chaabi) : fourniture d`une ligne de production des Tuyaux en fibrociment.

Quels sont les pays d’installation de Wehrhahn à ce jour ?
Z.T : Wehrhahn a installé des usines dans le monde entier. Actuellement, nous avons plusieurs commandes d’usines et projets en cours de négociation dans plusieurs pays : Tunisie, Etats-Unis, Russie, Ouzbékistan, Suisse, Sri Lanka, Chine, Libye, Burundi, etc.

Pourquoi le Maroc vient sur le tard ?
Z.T : Il n’est jamais trop tard ! Depuis longtemps, les pays maghrébins ont un besoin imminent du Béton Cellulaire Autoclave (BCA). Le Maroc est la porte de l’Afrique et il est parmi les pays qui ont atteint un bon niveau de maturité des systèmes constructifs. Actuellement, nous accordons un intérêt particulier au Maroc et nous souhaitons répondre rapidement aux demandes accrues de plusieurs entreprises de construction qui veulent utiliser le BCA.

Pouvez-vous me confirmer, qu’avec votre système de construction, les logements répondront d’office aux exigences de la RTCM ?
Z.T : Plus que ca, le Béton Cellulaire Autoclavé répond aux standards internationaux DIN/En 771-4 et DIN V4165-100 et il est valable et recommandé partout au Monde.

Dans la pratique travaillez-vous comme les vendeurs de planchers et autres systèmes préfabriqués en fournissant un « plan de préconisation de pose » ? Lequel devra être approuvé par un bureau de contrôle ?
Z.T : Dans nos gammes de produits, il y a des produits standards qui ne changent pas les habitudes de travail au Maroc et qui peuvent être vendus par des distributeurs, types blocs ou plaques de BCA. D’autres types de solutions, telles que les planchers ou autres systèmes préfabriqués peuvent être validés au préalable par les bureaux de contrôle. En général, ils facilitent le travail sur chantier, tout en accordant d’excellentes performances et sans changer les habitudes de travail au Maroc. Des solutions qui peuvent être commandées directement de l’usine ou vendues par des distributeurs.

Quels sont vos ambitions sur le court et moyen terme ?
Z.T : Nous cherchons des investisseurs pour installer une ligne de production du Béton Cellulaire Autoclavé au Maroc. Wehrhahn va assurer le transfert intégral de son savoir-faire technologique et métier ainsi que toutes les informations nécessaires au futur investisseur.

Nous avons déjà fait des présentations à plusieurs investisseurs et nous espérons bientôt avoir un partenaire fiable pour un projet d’investissement très prometteur.
Afin de préparer le marché, dans un premier temps, nous allons commencer à importer le BCA d’une de nos usines en Europe. A titre d’information, à l’aide de notre partenaire Tunisiens, le Béton Cellulaire Autoclavé a été utilisé avec succès dans plusieurs projets résidentiels et industriels en Tunisie: des immeubles, villas, hôtels, centre logistique…

Le Béton Cellulaire Autoclavé est-il connu au Maroc ? Quelles chances a-t-il de se développer ?
Z.T : Beaucoup d’architectes connaissent les performances et les caractéristiques techniques du Béton Cellulaire Autoclave (BCA) et souhaitent le prescrire dans différents projets au Maroc. Aujourd’hui, avec les exigences du marché et la Règlementation Thermique des Constructions au Maroc qui a été promulguée au Maroc, l’utilisation du BCA est devenue indispensable pour accompagner les ambitions du développement national. En comparaison avec d’autres pays, le Maroc a le potentiel au moins de 3 à 4 lignes de production du BCA.

En attendant de trouver des partenaires faibles/investisseurs, Wehrhahn veillera à assurer la disponibilité du BCA partout au Maroc.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°173 – Juin 2019

Top