ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Inscrire la protection du patrimoine dans les objectifs du développement durable

Inscrire la protection du patrimoine dans les objectifs du développement durable

Le Conseil consultatif 2019 de l’ICOMOS a été très fructueux pour le groupe de travail sur les Objectifs de développement durable (SDGsWG), car plusieurs réunions animées se sont tenues au cours desquelles de nombreuses discussions ont eu lieu, des idées ont été rassemblées et échangées. 

Le 15 octobre, les groupes de travail sur « Notre dignité commune : les approches fondées sur les droits » (RBA) et les Objectifs de développement durable, coordonnés par Bente Mathisen et Ege Yildirim, ont tenu une séance conjointe. Le SDGsWG a été présenté en détails aux participants, ce qui s’est avéré précieux pour l’intégration des thèmes des droits et durabilité dans l’ordre du jour des collègues du patrimoine. Andrew Potts, coordinateur du groupe de travail sur le changement climatique et le patrimoine, ainsi que les membres du SDGsWG, ont également fait des remarques au cours de cette session sur la convergence entre le changement climatique et les Objectifs de développement durable. Les groupes de travail se sont également efforcés ensemble, ces derniers mois, d’établir un créneau régulier dans l’ordre du jour du Conseil consultatif à partir de maintenant. Cela a vraiment été payant nous espérons que cette tradition se poursuivra. De nombreuses bonnes questions ont été posées au cours de la session, notamment la manière de suivre les progrès réalisés en ce qui concerne les Objectifs de développement durable et le lien entre le patrimoine culturel et naturel.

Les recommandations sur les Objectifs de développement durable ont été adoptées par le Conseil consultatif le 16 octobre. Le paragraphe principal de la recommandation est comme suit : Le Conseil consultatif [AdCom] remercie le SDGsWG (…) et demande au groupe de travail ainsi qu’à tous les organes et membres de l’ICOMOS de continuer à faire progresser les « 7 actions prioritaires » adoptées l’année précédente, en prenant comme base le plan d’action de l’ICOMOS « Patrimoine culturel et localisation des ODD » et « recommande à l’ICOMOS d’élargir sa vision et son champ d’activités au-delà de l’ODD11.4 pour inclure davantage ensemble d’objectifs de développement durable ».

Le Secrétaire général de l’ICOMOS, Peter Phillips, a également annoncé dans son rapport que l’ICOMOS a accru sa visibilité dans les réunions des Nations Unies, dans le cadre de la mise en œuvre de la Résolution 21 de la 19e Assemblée générale – ce qui constitue une des «  Principales réalisations pour 2018-19 » de l’ICOMOS.

Panel sur la Durabilité et les paysages ruraux pendant le Symposium scientifique 2019  de l’ICOMOS
Le 17 octobre, le Symposium scientifique a comporté de nombreuses sessions intéressantes au contenu pertinent pour les Objectifs de développement durable, notamment celles sur les droits et le climat. De nombreux membres du SDGsWG ont présenté des travaux dans les panels et les « Cafés connaissances ». 

Les coordinateurs du Symposium ont accompli un travail remarquable en fournissant une plate-forme en ligne pour leur diffusion. On peut mentionner deux sessions spécifiques: Café connaissance#1069, « Patrimoine rural et liens urbain-rural dans les orientations stratégiques des ODD de l’ICOMOS », et Panel #1044, « Durabilité et paysages ruraux : solutions basées sur CultureNature » (avec trois communications par Kristal Buckley, George Ortsin et Ege Yildirim).

Le « Café connaissance »  était important pour apporter une contribution directe à la politique d’orientation (« Policy Guidance »/ PG) en cours d’élaboration au titre de l’action prioritaire N°1 du SDGsWG. Le panel a permis de discuter sur les liens directs avec les Objectifs pertinents et des études de cas à localiser.

Réunion d’experts sur la politique d’orientation des Objectifs de développement durable
Le 19 octobre, le groupe de travail a tenu une réunion d’experts sur la politique d’orientation pour les Objectifs de développement durable, à laquelle environ 20 collègues ont participé. Des groupes de discussion ont été formés et ont présenté des perspectives très intéressantes sur les façons possibles d’alimenter les déclarations de principes et sur les études de cas devant figurer dans la politique d’orientation. L’équipe travaillant sur cette politique prépare actuellement l’ensemble des notes qui serviront à l’élaboration du document et aux prochaines étapes du calendrier, que le SDGsWG espère pouvoir partager bientôt.

Ege Yildirim
Coordinatrice du SDGsWG

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°178 – Décembre 2019

Top