ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Les plantes « hyperaccumulatrices », solution d’avenir pour dépolluer les sols ?

Les plantes « hyperaccumulatrices », solution d’avenir pour dépolluer les sols ?

les phytotechnologies : dépolluer les sols

Selon l’ADEME(*), 100 000 hectares de terre sont contaminés aux métaux lourds en France. Face à cet enjeu, les phytotechnologies se développent afin de dépolluer les sols d’une manière écologique et peu coûteuse, tout en s’inscrivant dans l’économie circulaire. 

Pour trouver de nouvelles alternatives au traitement des sols pollués aux métaux lourds, les chercheurs de l’INERIS(**) et du CNRS interviennent au moyen de plantes dites « hyperaccumulatrices ». Leur particularité : elles peuvent non seulement survivre sur ces terres contaminées, mais aspirent les métaux lourds contenus dans le sol à travers leurs racines et les stockent dans leurs fibres (feuilles, tiges et troncs).

Attention, elles ne sont pas interchangeables, à chaque plante son métal. D’ailleurs, tous les métaux n’ont pas leur plante attitrée… Pour l’instant, les scientifiques ne connaissent que des plantes (…) Lire la suite sur Les Horizons

Article publié sur Construction21 France

Top