ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Patrimoine : Anfora Terra offre une formation de pointe en ingénierie de réhabilitation

Patrimoine : Anfora Terra offre une formation de pointe en ingénierie de réhabilitation

Anfora-terra : ingénierie de réhabilitation

ANFORA FORMATION, pôle de formation de l’entreprise ANFORA TERRA (AT), organisera courant 2019, en partenariat avec l’Université de Grenade (UGR), la formation diplômante « Expert en ingénierie de réhabilitation, restauration et conservation d’édifices et de monuments », à destination des architectes et des ingénieurs.

Durant cette dernière décennie un intérêt croissant pour la préservation du patrimoine immobilier a été perceptible à travers les diverses villes du Royaume. En dehors de Fès qui, très tôt, a mis en place une agence dédiée, l’Ader Fès, toutes les principales villes marocaines ont connu des opérations de restauration et de rénovation de leur patrimoine immobilier que ce soit dans les Médinas que dans les centres historiques de la ville moderne. Ces opérations, menées avec beaucoup d’ardeur, et de ferveur, n’ont pas connu, toutes, le succès escompté.

Le patrimoine est un sujet délicat et son approche est une affaire de spécialistes. C’est ainsi que, pour accompagner ce mouvement vertueux, des formations sont en train de se mettre en place au Maroc avec l’appui d’expertise étrangères notamment espagnole dont les problématiques ressemblent
beaucoup aux notres.

C’est en ce sens que le pôle formation d’ÁNFORA TERRA, SL, en collaboration avec la Fondation Générale Université de Grenade-Entreprise (FGUGREM), compte organiser la formation « expert en génie de la réhabilitation, de la restauration et de la conservation des bâtiments et des monuments ». Elle permettra aux professionnels de l’architecture et du génie civil d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour le développement et la mise en oeuvre d’un projet de réhabilitation.

Cette formation, qui débutera courant 2019, a pour but l’acquisition de compétences professionnelles complémentaires à la formation initiale.
Elle se déroulera à Tétouan, à l’Institut des Beaux-Arts (INBA) qui accueillera le premier module, puis à Tanger, à l’École Supérieure du Roi Fahd de Traduction, où auront lieu le reste des modules théoriques, et finalement à Grenade, où une série de visites guidées sont prévues, telles que la visite du célèbre monument « LA ALHAMBRA » y compris l’atelier de restauration du monument, ou encore aux quartiers du centre-ville « EL REALEJO » et « EL ALBAICIN » , et ce pour connaître les techniques utilisées aussi bien de restauration que de réhabilitation. De plus, des conférences seront prévues à l’Ecole Technique Supérieure de l’Ingénierie des Bâtiments de l’Université de Grenade (UGR).

Concernant la partie théorique, l’organisation de la formation se fera en 3 sections. La première se focalisera sur le macro-apprentissage à savoir : la connaissance du cadre normatif national et international de la réhabilitation, la valorisation culturelle et économique du patrimoine architectural en vue de sa conservation, et la présentation des nouvelles technologies, du matériel et des systèmes pour le diagnostic et la maitrise des solutions de traitement des pathologies dans le processus de la restauration.

La deuxième section se concentrera sur le diagnostic dans la réhabilitation des bâtiments, en fournissant une méthodologie de travail pour la collecte de données du patrimoine construit : localisation physique, données historiques, systèmes de construction, pathologie constructive et protection juridique, l’apprentissage de la saisie des données, l’analyse et l’interprétation qui permettent de faire le diagnostic du bâtiment, de son état de conservation, l’élection des méthodes d’intervention, et autres méthodes encore plus approfondies.

Quand à la 3ème et la dernière section, elle permettra grâce aux visites guidées, d’évaluer in-situ, les différents travaux de restauration menés dans un même monument, dans différentes époques, en interprétant les différentes approches de réhabilitation, et notamment de connaitre les organismes responsables des interventions et leur fonctionnement.

La formation sera donnée par une équipe de formateurs pluridisciplinaire composée de professionnels de l’archéologie, de l’architecture, de l’ingénierie des structures, de physiciens et géologues, provenant du monde universitaire, et notamment de l’activité privée.

Programme synthétique de la formation

MODULE I. Analogies du patrimoine architectural entre l’Espagne et le Maroc.
MODULE II. Théorie et histoire de la restauration.
MODULE III. Levé d’un bâtiment et études préliminaires.
MODULE IV. La réhabilitation selon l’approche de l’administration-établissements publics (gestion-supervision-rentabilité).
MODULE V. Pathologies dans le patrimoine historique.
MODULE VI. Durabilité.
MODULE VII. Sécurité et santé.
MODULE VIII. Sécurité contre les incendies.
MODULE IX. Sécurité d’usage et d’accessibilité.
MODULE X. Intervention architecturale et sociale dans les villes historiques, réglementation de protection.
MODULE XI. Maintenance et conservation après la réhabilitation.
MODULE XII. Visite guidée aux monuments Espagne.
MODULE XIII. Visite guidée aux monuments Maroc.
MODULE XIV. Projet Fin d’Expert.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°168 – Janvier 2019

Top