ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > FONDASOL Maroc blinde sa position et creuse son sillon africain

FONDASOL Maroc blinde sa position et creuse son sillon africain

Fondasol Maroc

Depuis janvier 2014, Fondasol Afrique s’est installé sur le continent africain pour développer son activité d’expertise géotechnique et l’ensemble de ses compétences. Les équipes locales s’associent à l’ensemble de ses moyens techniques et humains et sont accompagnées par la Direction Scientifique et Technique du groupe. Au Maroc la société affiche déjà e belles références.

Fondé en 1958, Fondasol s’est imposé au fil du temps auprès des donneurs d’ordre de premier plan de la construction et de l’aménagement du territoire en France. Les 8000 missions réalisées par an confirment la confiance accordée à son expertise géotechnique. Ouvrages d’arts, routes et infrastructures, bâtiments… chaque projet exige plus qu’une expertise des sols. Avec ses 60 ans d’expérience ce fleuron du BTP français est au plus près de ses clients avec des équipes présentes en Tunisie, au Maroc, au Cameroun et au Qatar.

Techniciens, ingénieurs et experts : toute une organisation mobilisée
 Des investigations à la conception des ouvrages géotechniques, en passant par l’analyse en laboratoire, la chaîne de collaboration Fondasol mobilise une famille de métiers spécifiques.

En complément des équipes de sondage, des techniciens et des ingénieurs, diverses compétences périphériques permettent à ce spécialiste de proposer une offre complète : géophysique, géologie, risques naturels, hydrogéologie, sites et sols pollués, laboratoires, pathologie des structures et des matériaux…

Des sondages, jusqu’à 300 mètres de profondeur
Les investigations, sondages, carottages et essais in situ, exploitent une large panoplie de techniques adaptées à tous les enjeux et contextes géologiques, hydrogéologiques et géomécaniques.

Depuis 2012, la société propose une technique de carottage par vibrations hautes fréquences dite sondage sonique. Son expérience en matière de forage lui permet de faire face aux conditions de travail les plus complexes : grutage, héliportage, sondages profonds, gros diamètres, travaux maritimes ou fluviaux, en site exigu, en site confiné…

Compétences et équipement scientifique au service de la connaissance des sols

Les essais et analyses sont réalisés à partir des échantillons issus des campagnes d’investigation. Concernant l’identification des sols, roches et granulats, les analyses reposent sur une large gamme d’essais : granulométrie, limites d’Atterberg, calcimétrie… Des essais mécaniques et essais sur béton sont également réalisés dans les laboratoires de Fondasol, étudiant notamment les caractéristiques de cisaillement, de gonflement ou de compression. Aujourd’hui, l’entreprise exporte ses laboratoires, capables de s’installer provisoirement à proximité des ouvrages étudiés.

Une expertise de référence dans la filière géotechnique L’ingénierie est le cœur de l’activité de Fondasol puisque plus du tiers de son effectif est composé d’ingénieurs (géotechniciens, géologues, hydrogéologues, génie civiliste…).Ils sont accompagnés, formés et soutenus par la DirectionScientifique et Technique de la société, composée des experts les plus renommés dans la profession.

Fondasol Maroc souhaite renforcer ses partenariats avec les acteurs locaux sur son cœur de métier géotechnique et progressivement sur l’ensemble de son expertise, et veut se positionner comme l’un des interlocuteurs privilégiés dans les métiers des géosciences au Maroc, pour les maitres d’ouvrage, les maitres d’œuvre, les partenaires techniques « …mais aussi les futures générations d’étudiants qui viendront renforcer les effectifs de l’agence au fur et à mesure de sa croissance » comme aime bien le dire son directeur Maroc, Youness MAACHI IDRISSI lui-même lauréat d’une grande école marocaine d’ingénieurs, l’ENIM pour ne pas la citer.

Olivier Sorin
Président FONDASOL

 

 

Youness Maachi Idrissi
Eng, PM, MBA Country Manager
Fondasol Maroc

 

 

Comment et pourquoi Fondasol s’est implantée au Maroc ?
Olivier Sorin : Fondasol est historiquement une entreprise à l’ADN international : nous avons mené des opérations à travers le globe depuis les années 60 avec notre département international. Nous avons créé Fondasol Maroc en 2014 avec pour objectif d’accentuer durablement les coopérations nord-sud en matière d’ingénierie géotechnique ; et dans l’optique de faire du Maroc la tête de pont de Fondasol dans son développement en Afrique, en nous appuyant sur la qualité du système universitaire et d’éducation supérieurs du Royaume. Le choix du Maroc s’est d’ailleurs fait assez naturellement.

Quel bilan portez-vous sur le marché après votre installation ?
O.S : Le Maroc regorge de compétences locales en matière d’ingénierie, qui contribuent activement au développement du Royaume, mais aussi de l’environnement méditerranéen, africain voire mondial à travers l’ouverture de l’économie.

Ces sollicitations renforcent encore davantage les expertises, techniques et méthodes locales ; cette capacité à intégrer les technologies et savoir-faire que nous constatons au quotidien au sein de nos équipes marocaines est d’autant plus portée par la grande appétence des maitres d’ouvrage et maitres d’œuvre pour la qualité des prestations expertales en matière d’ingénierie géotechnique.

En regard de ces évolutions rapides, le temps d’acceptation d’un nouvel acteur économique peut d’autant plus paraitre long ! .

Selon vous, quelle est la valeur ajoutée de FONDASOL ?
Youness Maachi Idrissi : En matière de géotechnique, nous nous appuyons sur un socle d’expériences de plus de 60 ans, une rigueur d’expertise et une ossature technique qui nous permettent de répondre à toutes les problématiques d’adaptation des projets d’infrastructures, au Maroc comme en Afrique. Nous avons également adossé aux investigations et à l’ingénierie géotechniques un laboratoire d’essais répondant aux mêmes enjeux de rigueur et conforme aux normes ISO.

Ces atouts, ces connaissances, nous les partageons avec les nouvelles générations d’ingénieurs, nous croisons les savoirs en gestation et les expériences capitalisées par nos ingénieurs au fil des ans, dans un dialogue qui n’a de cesse d’enrichir nos équipes et de porter haut leurs savoir-faire en matière d’ingénierie géotechnique… comme d’ingénierie au sens large.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°173 – Juin 2019

 

Top