ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Ecosystème des matériaux de construction, une fiscalité à adapter

Ecosystème des matériaux de construction, une fiscalité à adapter

Ecosysteme des materiaux de construction

La Fédération des industries des matériaux de construction (FMC), a organisé le 1er novembre une journée d’étude sur un thème d’actualité : « Ecosystème des matériaux de construction et fiscalité ». Cette journée a connu la participation des membres de la FMC ainsi que celle de plusieurs professionnels du secteur.

De prime à bord, cette journée d’étude a commencé par présenter quelques chiffres clés du secteur, notamment un CA de l’ordre de 44 Milliards Dhs, 16 Milliards de VA, un nombre de 47 000 salariés, 10% du PIB, et 91% de couverture de la demande locale.

Perspectives importantes à l’horizon 2020

Ensuite, il a été question de faire le point sur le projet d’écosystème de l’industrie des matériaux de construction. Sur ce registre, la FMC a présenté les divers engagements à l’horizon 2020, et qui se traduisent notamment par la création de plus de 28 000 emplois, une VA de plus de 2,9 Milliards Dhs, ainsi que par une balance commerciale de plus de 4,8 Milliards Dhs. Ces prévisions devront avoir pour résultat un CA de plus de 10,1 Milliards Dhs, ainsi qu’un investissement attendu de 3,2 Milliards Dhs. De fait, le secteur du préfabriqué devra connaitre la création de plus de 2 700 emplois, celui de la céramique plus de 3 400 emplois, celui du marbre plus de 8 000 emplois, de l’acier plus de 800 emplois, et celui du ciment plus de 1 100 emplois.

Le soutien de l’Etat

Dans un deuxième temps, la journée a mis en exergue les principales mesures d’accompagnement qu’elle escompte de l’Etat, et ce notamment dans le foncier via la mise à disposition de 210 hectares de foncier locatif à prix compétitif et avec des services sur zone, dans la formation via un plan couvrant 100% des besoins en formation des filières, et dans le soutien du FDI via 14 programmes de soutien à l’investissement par le fonds de développement industriel.
En outre, l’accompagnement étatique devra se traduire également par des mesures d’appui, entre autres, le renforcement des normes et système de contrôle efficient, le contrôle systématique des normes dans les marchés publics, le soutien proactif des investisseurs dans la valorisation des déchets ménagers, le soutien à la structuration de la filière de démantèlement des navires, etc.

Taxes parafiscales

Sur le registre des taxes parafiscales, l’allégement de c es dernières auront pour finalités selon la présentation de la FMC, l’optimisation des couts de production en agissant sur deux leviers de valorisation énergétique, notamment à travers le développement de la filière déchets ménagers et la valorisation matière via la réduction du taux de clinker, l’élimination des distorsions concurrentielles par rapport aux produits de substitution importés ou fabriqués localement, la mise en place des mesures de renforcement des contrôles pour la mise sur le marché, l’accompagnement à la professionnalisation de l’aval à travers l’appui au développement des industries préfabriquées et BPE, ainsi que le développement des exports à destination des pays africains permettant de réduire la surcapacité actuelle du marché.

La rédaction

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n° 144 – Novembre 2016

Lire l’article sur Archimedia.ma

Top