ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > BTP QUI BOUGE > Échafaudage métallique au Maroc, un secteur qui prend de la hauteur

Échafaudage métallique au Maroc, un secteur qui prend de la hauteur

échafaudage métallique

Le BTP marocain a enregistré ces dernières années l’avènement de plusieurs entreprises spécialisées dans l’échafaudage métallique. Dans la majorité des cas, il s’agit de partenariats avec de grands opérateurs internationaux. Ceci a pour conséquence, dans un premier temps, de proposer des prestations conformes aux normes de qualité et de sécurité internationales et, dans un deuxième temps, d’opérer un transfert de know how.

Lors des dernières années, le secteur du BTP au Maroc a enregistré l’avènement de plusieurs nouvelles entreprises qui proposent toute une panoplie de prestations en matière d’échafaudage.

Cet engouement s’explique notamment par le nombre de plus en plus grandissant de chantiers de toutes tailles entrepris à travers les régions du Royaume.

Sur ce registre, il est important de souligner que suite aux différentes normes de qualité exigée dans le secteur du BTP au Maroc, un grand nombre d’entreprises d’échafaudage nouvellement installées sont des filiales de sociétés originellement basées à l’étranger, en Europe précisément (France, Italie, Espagne, …), et qui de ce fait proposent des prestations qui répondent aux standards internationaux.

Ce dernier fait a eu pour conséquence d’opérer dans le secteur du BTP une concurrence de qualité qui s’est traduite par des partenariats entre plusieurs entreprises marocaines avec des groupes étrangers.

Or, après analyse de ce dernier point, force est de constater que ces partenariats ont surtout mis en lumière le manque d’expertise des entreprises locales en termes d’ingénierie. Car dans la plupart des cas, nos entreprises ont recours à l’ingénierie de leurs nouveaux partenaires, notamment lorsqu’il s’agit de projets qui présentent une certaine complexité dans la mise en œuvre des ouvrages. Néanmoins, cela devrait impliquer sur le long-terme le transfert de compétences qui ne pourra être que bénéfique pour l’ensemble du secteur sur le plan national.

Mais n’oublions surtout pas que les métiers de l’échafaudage sont très risqués en termes de sécurité des ouvriers et des différents intervenants sur les chantiers. En effet, chaque année des statistiques alarmantes font état de nombreux accidents occasionnés dans les chantiers d’échafaudage.

Afin de faire face à ce terrible constat, des efforts ont été fait sur le plan législatif : loi n°65-99 relative au code du travail, Arrêté n° 93-08 du 6 joumada I 1429 (12 mai 2008) ainsi qu’un projet d’arrêté fixant les mesures particulières de protection des salariés applicables dans les chantiers du BTP, etc.
Mais beaucoup reste à faire.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°158 – Février 2018

Laisser un commentaire

Top