ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Dans les coulisses du développement d’un projet en BIM avec beBIM

Dans les coulisses du développement d’un projet en BIM avec beBIM

BIM maquette

Dans un monde en pleine transformation numérique, les entreprises du secteur de BTP au Maroc ont de plus en plus besoin d’être accompagnées et recherchent de plus en plus de compétences autour du BIM (Building Information Modelling ou Maquette Numérique du Bâtiment). Ce dernier s’invite désormais dans tous les types de structures : Maîtres d’Ouvrages, Architectes, grandes entreprises, intégrateurs, bureaux d’études…

Le groupement des architectes « Ahrazem Khalid & Hamoudane Chaker » a consulté le bureau d’études beBIM basé en Belgique (cfr Interview Chantiers du Maroc 30/08/2018) et sa filiale marocaine basée à Tanger buildBIM pour la réalisation de la maquette numérique du Projet de construction d’un parking en étages.

Le but de cette consultation, malgré la taille du projet, était de montrer au grand publique que le BIM n’est pas seulement de la modélisation 3D, mais aussi permettre à l’équipe d’architectes dans toutes les phases de l’étude de l’APS au DCE.

En effet le « BIM » ne doit pas être un surcoût pour les Maitres d’Ouvrages et autres acteurs mais un outil d’aide permanente à la décision permettant de réaliser des économies à court et long terme pendant les phases de développement et de vie d’un projet.

Comment se passe une telle collaboration ?
Le « BIM » étant avant tout une méthode de travail collaborative entre les acteurs, la modélisation 3D n’est qu’une partie du processus et un outil pour compléter ce processus. Plusieurs livrables ont été prévus et à fournir par le bureau d’étude « BIM » à savoir :

• la maquette numérique livrable en format IFC ou en format extension du même outil de modélisation
• les différentes coupes 2D/3D et vues en plans
• les métrés et bordereaux quantitatifs

Qui dit maquette numérique dit aussi attribuer des informations à tous les éléments dans le modèle ainsi les sols, les murs, les poutres, les portes, les fenêtres… seront tous définis par leurs dimensions, les matériaux qui les composent, leurs volumes, leurs surfaces… et même leurs coûts.

De ce fait nous allons pouvoir extraire toutes ces quantités qui permettront à l’équipe d’architecte d’élaborer leurs premiers bordereaux de quantités, ainsi les coûts pourront être rapidement évalués, coûts des excavations, des remblais de terres, coûts de la construction en elle-même d’une manière plus
précise en fonction du niveau de détail donné à chaque élément du bâtiment.

Ces informations que nous permet l’outil « BIM » de développer vont être générées d’une manière automatique avec une structure de paramétrage développée en interne et en collaboration avec le bureau d’architectes afin de présenter des bordereaux similaires à ceux qu’ils ont l’habitude de développer avec les outils classiques (métré manuel), dans notre cas celui-ci est automatique.

A travers les Vues 2D/3D/Coupes que les experts de beBIM ont généré à partir du programme développé par les architectes, nous avons pu démontrer qu’utiliser des outils « BIM » dans un projet de petite taille n’est pas plus onéreux qu’utiliser la méthode classique, les intervenants ayant collaboré ensemble peuvent aujourd’hui analyser le projet avec le Maitre d’Ouvrage d’une manière beaucoup plus objective.

Nos atouts grâce aux outils et nos experts, apporter des modifications avant de débuter la construction si cela s’avère nécessaire, ces modifications peuvent être évaluées et peuvent générer de nouveaux rendus sans impact économique sur le projet.

Une fois que la solution finale est figée, celle-ci sera exécutée plus facilement sans dépassements de délais, sachant que de nombreux retards dans les projets classiques de construction sont fréquents, ce qui implique aussi des dépassements de budgets et donc une perte de confiance dans les différents acteurs. Les experts de beBIM sur ce projet apportent donc une valeur ajoutée en permettant de placer le projet au centre, mettant en place un écosystème collaboratif assurant le respect des délais et des budgets.

Nous attirons l’attention du lecteur qu’au moment de la rédaction de cet article, le processus BIM de ce projet n’est pas encore finalisé étant donné que la maquette numérique sera revisitée pour intégrer la maquette structure sur la base des plans développés par le bureau d’études stabilité et aussi le bureau d’études en charge des lots techniques.

En intégrant ces deux dernières disciplines dans la maquette numérique les experts de beBIM seront en mesure d’effectuer la coordination et la synthèse entre celles-ci, certainement des modifications devront être apportées, ces modifications seront traitées d’une manière numérique avant la phase de construction, et donc auront un impact coût beaucoup plus faible que si des modifications devaient être apportées durant la phase de construction.

Eviter des conflits entre les différentes disciplines, effectuer des modifications sans impacts majeurs, évaluer les différentes options grâce aux outils « BIM » utilisées par les experts de beBIM durant la phase de conception en collaboration étroite avec les architectes et les autres acteurs est aujourd’hui un facteur de réussite primordial d’un projet afin de permettre une meilleure maitrise des délais et des coûts de nos projets de construction quelque soit leur taille.

La rédaction

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°169 – Février 2019

Top