ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > L’économie circulaire pour une construction vertueuse : les atouts des Smart Systèmes en Béton

L’économie circulaire pour une construction vertueuse : les atouts des Smart Systèmes en Béton

construction vertueuse

Le Centre d’Études et de Recherches de l’Industrie du Béton (Cerib) a organisé une table ronde, en synergie avec la Fédération de l’Industrie du Béton (FIB), le 18 juin 2019 à l’Eurométropole de Strasbourg, sur le thème : « L’économie circulaire pour une construction vertueuse » au travers des atouts des Smart Systèmes en Béton.

Face à cette révolution constructive pour bâtir les bâtiments et les infrastructures de demain, la table ronde avait pour objectif d’offrir un cadre de réflexion et d’innovation et de démontrer la capacité de l’Industrie du Béton à relier les problématiques de logement, d’urbanisme et d’emploi, d’économie circulaire, de gestion des déchets ou de circuits courts. Pour ce faire, la rencontre a réuni les principaux acteurs régionaux de la construction (FFB, CAPEB…) et de l’environnement (Ademe, Cobaty…) et des experts de l’économie circulaire, autour des représentants de l’Eurométropole de Strasbourg et de la Fédération de l’Industrie du Béton. Une stratégie de transition vers l’économie circulaire se met en place depuis plusieurs années en France, face au défi d’envergure, mais nécessaire, que représente cette voie nouvelle de production. La FIB, avec les industriels des produits et systèmes en béton, et avec l’appui du Cerib, se mobilise pour valoriser les Smart Systèmes en Béton, des solutions innovantes ou de rupture, qui, en phase avec les nouveaux modes de conception, construction, déconstruction des ouvrages, s’inscrivent pleinement dans cette démarche.

Le projet d’engagement pour la Croissance Verte de l’Industrie du béton vise à réduire les émissions de CO2 liés à la réalisation des produits en béton, utiliser davantage de matières premières secondaires (dont les granulats recyclés), diminuer les déchets générés au niveau des usines et sur les chantiers, insérer l’éco-conception au centre de l’innovation pour les systèmes constructifs en béton, en intégrant notamment l’utilisation d’outils tels que le BIM, contribuer à l’allongement de la durée de vie des bâtiments et démontrer, mesurer et communiquer via des bâtiments démonstrateurs. Au travers de son programme d’études et de recherches, le Cerib a intensifié ses actions sur la thématique de l’économie circulaire, notamment pour accompagner les industriels dans la réalisation de démonstrateurs consistant à réutiliser des matières premières secondaires et des bétons bas carbone dans le process industriel.

Une importante étude de veille recense amplement comment les bétons permettent de réutiliser et valoriser des matières premières secondaires et des co-produits industriels, en tant que compléments, substituts des granulats d’origine minérale ou des liants hydrauliques, ou comme substituts des pigments ou fibres. Les études menées par le Cerib pour l’intégration de matières premières secondaires dans les bétons ont aussi pour objectif de favoriser l’économie locale (circuits-courts) et être acteur de l’écologie industrielle et territoriale, de réduire l’utilisation des ressources en matières premières (optimisation du dimensionnement et utilisation de matières premières secondaires) et de prendre en compte la biodiversité en matière d’aménagement des quartiers (gestion des eaux pluviales…) et d’architecture (végétalisation des toits ou des façades…).

Publié par Patricia Desmerger

Source : Construction 21 France

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°174 – Juillet 2019

Top