ICI
ACCUEIL > EDITORIAL > Construction durable : pour l’émergence de talents nationaux

Construction durable : pour l’émergence de talents nationaux

Fouad Akalay : La ville de demain

Les récentes compétitions destinées à créer une émulation dans l’architecture bioclimatique alliant qualité des espaces de vie, économie, voire autonomie énergétique et couts ont mis en avant de jeunes architectes débordant d’imagination et de créativité dont il faut saluer, bien bas, le travail.

Il s’agit d’abord des  lauréats des Green Buildings Awards, une compétition initiée par le réseau international Construction 21, au départ français et qui s’est ouvert petit à petit sur l’international. Le Maroc est un des premiers pays à avoir adhéré au concept.

Layla Skali a magistralement réussi  l’exercice en donnant tout un sens à son engagement infaillible et pérenne envers la construction durable et en le transmettant, par ricochet, à celui de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, son commanditaire. Sa proposition architecturale fait le tour de la question de l’habitat bioclimatique au Maroc et tous les ingrédients d’une architecture à la fois contemporaine dans son expression et son usage et « frugale » dans ses concepts constructifs, pour reprendre les termes de Philipe Madec, Alain Bornarel et Dominique Gauzin Muller Bornarel, et y sont intégrés.

Il y a aussi la proposition du talentueux couple d’architectes MS et Moulin, la maison autonome B, produit d’une réflexion architecturale minutieusement élaborée et dont les principes de construction, dénotent d’une approche contextuelle qui peut faire office de modèle.

Ces deux projets et leurs concepteurs forment à eux seuls une école de pensée dont il faudrait en disséquer la substantifique moelle au bénéfice de leurs confrères actuels et ceux en devenir. Ils méritent que les projecteurs se braquent sur eux afin d’en faire des exemples à suivre et les encourager afin de leurs permettre d’avancer dans leurs recherches, de les consigner et  transmettre leurs connaissances. A contrario,  feu l’ADEREE,

Fouad Akalay

Pour lire l’intégralité de ce document, CDM Chantiers du Maroc n°177 – Novembre 2019 est disponible dans les kiosques

Top