ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Concours : la Maison de l’Image promeut l’architecture de terre

Concours : la Maison de l’Image promeut l’architecture de terre

la Maison de l’Image promeut l'architecture de terre

En confiant l’organisation la MAISON DE L’IMAGE à Archimedia, les promoteurs KLK KHAYATEY LIVING et CHAIMAA PRESTIGE lui renouvellent leur confiance. Comme ils font confiance, aussi, à la jeunesse de ce pays puisque le concours est réservé aux professionnels de moins de 40 ans. La programmation est confiée à leur complice de toujours, l’architecte programmiste Mary Rahma Homman.

Encourager et privilégier les jeunes architectes
KLK KHAYATEY LIVING et CHAIMAA PRESTIGE, groupes immobiliers opérant à travers l’ensemble du Royaume, souhaitent participer à l’émergence de la créativité des jeunes architectes désirant accéder à des commandes importantes du secteur privé. C’est pour eux l’occasion d’affirmer leur talent dans de grands projets à l’image de River Palm (www.riverpalm.net) à Marrakech initié par les deux groupes.
KLK KHAYATEY LIVING et CHAIMAA PRESTIGE lancent pour la deuxième fois, un programme immobilier regroupant un équipement culturel « La Maison de l’Image », un Appart’hôtel et des résidences de loisirs.

Un site aux caractéristiques exceptionnelles
Le projet sera situé à Dar Bouazza dans la périphérie de Casablanca, sur un terrain d’une surface d’environ trois hectares, où des projets immobiliers du groupe sont en cours de réalisation ou construits : « Beach House » à Dar Bouazza, et « Tissir Dar Bouazza », pour des lots de terrains (villas). Les différents projets seront situés sur le site même de Dar Bouazza où se trouve le projet Tamaris d’Anfa 1, « Les Résidences Soleil » à Tamaris City.

Sur le site existe une ancienne Kasbah. Ses murailles sont aujourd’hui dans un état vétuste, et demandent à être réhabilitées. Deux autres équipements du même maître d’ouvrage seront conçus également et font partie du programme du concours de maîtrise d‘œuvre. Cela concerne un Centre de Santé et une Ecole Primaire dont les terrains sont situés sur la limite parcellaire du terrain du concours. Conscients que ces deux bâtiments représentent à eux seuls deux nouveaux programmes fonctionnels, le maître d’ouvrage propose aux candidats un travail d’intégration au site, d’aménagements et une expression architecturale en harmonie avec les édifices du concours.

Lire la suite sur CDM Chantiers du Maroc n°153- Août/Septembre 2017, disponible aux kiosques

Laisser un commentaire

Top