ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Les architectes, acteurs actifs du développement urbain durable en Afrique

Les architectes, acteurs actifs du développement urbain durable en Afrique

le développement urbaine durable

C’est en grandes pompes que le Conseil national de l’Ordre des architectes du Royaume (CNOA) a accueilli du 29 juin au 2 juillet derniers, à El Jadida, le Campus des penseurs urbains (Urban Thinkers Campus) sous le thème : « La gestion urbaine durable : renforcement de la gouvernance locale et de la participation citoyenne ».

En parallèle, le CNOA a organisé en partenariat avec le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, une rencontre sous le thème : « Stratégie urbaine : une planification territoriale pour des villes durables ». En outre, le CNOA a tenu, le 30 juin, la 56ème réunion du Conseil de l’Union Africaines des Architectes (UAA). Un événement qui a enregistré la participation d’un bon nombre d’architectes nationaux mais aussi étrangers, principalement le Vice-président de l’UAA, Victor Miguel, ainsi que son Secrétaire-général, Amine Turki, reçus magistralement par le président du CNOA, Ahmed Azdine Nekmouche

Programme
Cet événement-rencontre s’est illustré par sa riche programmation qui a compris un bon nombre de conférences pertinentes par leurs thématiques relatives aux diverses problématiques du développement urbain durable en Afrique, notamment les stratégies et méthodes de développement durable, les nouveaux concepts, les outils de planification et de gestion de planification durable, ainsi que le rôle des régions et des communes nationales dans la gestion urbaine durable.
De fait, plusieurs débats et tables rondes ont été au rendez-vous enregistrant la participation de divers acteurs actifs dans la dynamique de développement urbain durable : architectes, urbanistes, cadres ministériels concernés, acteurs associatifs, présidents de commune, etc.
En outre, les débats ont connu la participation et les interventions des représentants de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE), GIZ-Maroc et autres.

Problématiques fondamentales
Nul doute que l’intérêt de cet événement de grande envergure a résidé dans la mise en lumière de manière précise et concise des problématiques fondamentales liées au développement urbain durable. De fait, tous les débats sans exception ont porté sur cet aspect primordial et sans lequel aucune visibilité sur les vrais enjeux n’est possible. Les divers intervenants ont chacun apporté leur propre vision de la chose tout en détaillant les aspects importants et propres à chaque pays africain.

En outre, les débats ont été une opportunité pour mettre en lumière les divers points de vue ainsi que les possibilités les plus efficaces pour concrétiser le processus ainsi que les objectifs du développement urbain durable au cours, moyen et long-terme.
En conséquence, les travaux de ces journées ont abouti à l’adoption de plusieurs recommandations, ainsi qu’à la rédaction de la Déclaration d’El Jadida qui restera gravée en lettres d’or dans les annales du développement durable urbain en Afrique.

La rédaction

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°152 – Juillet 2017

Laisser un commentaire

Top