ICI
ACCUEIL > ACTUALITES > Agora : de nouveaux espaces pour l’innovation en céramique

Agora : de nouveaux espaces pour l’innovation en céramique

Agora : l’innovation en céramique

Comme chaque année, l’espace central du parc des expositions de Valence qui s’étend sur 600 m2 le long de l’entrée principale du bâtiment, « l’Agora », a été choisi pour recevoir l’exposition de céramiques pour l’architecture Trans / hitos conçue autour de 5 espces. Le mot grec Agora, espace ouvert ou lieu de rencontre, évoque la place publique centrale dans les cités grecques où les citoyens se réunissent.

En 2019, Trans / hitos célèbre son 15e anniversaire et présente une nouvelle fois une série de projets et d’espaces novateurs et transgressifs, toujours basés sur un dénominateur commun : exposer des céramiques qui, à elles seules, communiquent une série de caractéristiques de performances et de solutions en matière de revêtements. Cette exposition montre le large éventail de possibilités qu’offre aux concepteur la céramique, aussi bien pour les grands et petits espaces, produite en grandes ou en petites séries.

Dans l’Agora où se trouve l’exposition Trans / hitos, nous nous retrouvons dans un lieu public dans lequel les gens peuvent débattre, échanger, acheter et vendre, dialoguer, écouter, et où on peut découvrir des mise en applications insoupçonnées de la céramique.

ESPACE 1: Exposition du département des études sur les carreaux de céramique : céramique et architecture. Réseau ASCER des départements d’études sur les carreaux de céramique.

Cet espace a été consacré à l’affichage du travail des étudiants des différents départements d’études de carreaux de céramique dans différentes écoles d’architecture (Harvard, Liverpool, Barcelone, Alicante, Valence et Madrid) impliquées. L’exposition est coordonnée par Víctor Echarri, coordinateur du département des études sur les carreaux de céramique à Alicante, et Carlos Rizo, chercheur.

Cet espace offre une vision novatrice de l’intégration des technologies les plus innovantes dans la céramique pour l’architecture, tout en mettant en évidence l’engagement fort de l’industrie de la céramique dans le développement de matériaux respectueux de l’environnement, capables d’offrir des solution pérennes : nouveaux usages, construction durable, efficacité énergétique, systèmes de construction innovants, applications nouvelles, rénovation spatiale, entre autres, sont donc des caractéristiques intrinsèques des projets entrepris par les étudiants .

ESPACE 2 : Céramique Prototype: pont en arc
Développé par des chercheurs du groupe Processus et systèmes de matériaux (MaP + S) du Harvard Graduate School of Design, Céramique Prototype: Arch Bridge explore les capacités structurelles de extrusions de céramique minces – un produit couramment utilisé pour les revêtements extérieurs, les écrans pare-pluie ou les écrans pare-soleil.

Les applications structurelles telles que l’arc de Harvard apparaissent comme de nouvelles applications pour la céramique, remettant en question les anciennes perceptions de la céramique en tant que surface de finition et non structurelle. Post-tendus, ces éléments augmentent encore leurs capacités structurelles, créant un nouveau design et un nouveau champ de possibilités y compris celle de produire des structures autoportantes telles que des arches, cantilevers, ou de longues portées.

La structure du prototype présentée à Cevisama 2019 représente un module unique d’une structure plus grande, actuellement en développement. Fabriqué à partir d’extrusions de céramique minces creuses, le design est composé de 3 arcades principales reliées par des entretoises minces dans un motif Vierendeel. Une fois finie, la structure complète s’étendra sur 15,1 m de bout en bout et comportera 208 extrusions de céramique uniques mesurant jusqu’à 1,2 m de longueur.

La conception utilise deux profils d’extrusion standard : une section rectangulaire creuse de 250 mm x 60 mm, et une section ronde de 50 mm de diamètre. Les trois arches primaires sont composées d’une paire de sections rectangulaires, tandis que les entretoises de liaison utilisent le profil arrondi plus petit.

Les arches seront post-tendues pour contrôler les contraintes de flexion et améliorer la résistance. Les nœuds auxquels les entretoises et les arcs sont connectés utilisent des plaques métalliques normalisées en connexion avec une coque imprimée en 3D propre à chaque nœud. Les plaques de métal 3D imprimées sont assemblés dans un coffrage qui est ensuite rempli de béton.

Cette approche permet un degré élevé de flexibilité géométrique et minimise le nombre de connexions complexes sur le site. L’équipe du projet a développé une approche informatique pour générer la géométrie de la voûte. Le flux de travail numérique a permis à l’équipe de projet d’ajuster rapidement les tolérances d’assemblage.

ESPACE 3 / Maison des cartes / Nihil Estudio
House of Cards est le projet lauréat du quatrième concours organisé par CEVISAMA, ASCER, et l’Instituto de Tecnología Cerámica (ITC).

Le projet cherche à nous ramener à la petite enfance lorsque nous avions joué à la construction de maisons avec de cartes en y apportant le plus grand soin, car la moindre erreur pouvait faire s’effondrer toute la maison.

Cet espace, construit avec des dalles en céramique de grand de taille, nous amène à choisir un angle de soutien de carte à carte de 70º sur le plan vertical afin de permettre au grand public de se déplacer sous la structure.

Le format des carreaux céramique choisis est de 1,5 x 2,3 mètres. Ils on été découpés avec précision par la technologie du jet d’eau pour avoir les proportions d’une carte de poker soit 1,46×2,24 mètres. La hauteur de la paire des cartes s’appuyant les unes contre les autres était finalement de 2,1 mètres. La conception incarne un hommage à la patience et à la persévérance des entrepreneurs à l’échelle mondiale.

ESPACE 4: Exposition des lauréats de la 17ème édition du prix de la céramique dans l’architecture et le design d’intérieur organisé par ASCER

Cette année, les contenus audiovisuels des créations primées ont pu être visionnés via un espace composé de grands écrans.

ESPACE 5 : Le DOME
Le dôme géodésique, de fréquence 5, est formé de 275 facettes d’un diamètre de 9 mètres et d’une hauteur approximative de 5 mètres. Le dôme contient une série de messages clés expliquant pourquoi la céramique est un choix viable : c’est une solution constructive idéale par ses innovations sa durabilité, son hygiène, les multiples effets esthétiques et.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n°170 – Mars 2019

Top